ANA (VINCI Airports) signe un accord avec le gouvernement portugais portant sur le financement de l’augmentation de la capacité aéroportuaire à Lisbonne 8 janvier 2019

VINCI Airports annonce 1,15 milliard d’euros d’investissements d’ici à 2028 pour l’extension de l’aéroport de Lisbonne et pour l’ouverture d’un nouvel aéroport civil à Montijo, entièrement financés sur fonds privés. Cet investissement représente une étape majeure pour l’augmentation de la capacité aéroportuaire de Lisbonne ainsi que la confirmation de l’engagement d’ANA et de VINCI Airports […]

VINCI Airports annonce 1,15 milliard d’euros d’investissements d’ici à 2028 pour l’extension de l’aéroport de Lisbonne et pour l’ouverture d’un nouvel aéroport civil à Montijo, entièrement financés sur fonds privés. Cet investissement représente une étape majeure pour l’augmentation de la capacité aéroportuaire de Lisbonne ainsi que la confirmation de l’engagement d’ANA et de VINCI Airports pour contribuer au développement de l’économie portugaise.

ANA – Aeroportos de Portugal, concessionnaire de 10 aéroports au Portugal et filiale à 100 % de VINCI Airports, a signé le mardi 8 janvier 2019, un accord avec le gouvernement portugais arrêtant les grands principes pour l’augmentation de la capacité aéroportuaire de la région de Lisbonne. L’événement s’est déroulé sur la base aérienne de Montijo en présence d’Antonio Costa, Premier ministre du Portugal, de Pedro Marques, ministre en charge de la Planification et des infrastructures, et de Xavier Huillard, Président-directeur général de VINCI.
 
Cet accord, qui concrétise le consensus entre les deux parties sur les principaux paramètres techniques, opérationnels et financiers du projet, ainsi que sur l’évolution de la future régulation économique, marque une étape majeure pour l’expansion de la capacité aéroportuaire de Lisbonne. Ses termes seront repris dans l’avenant au contrat de concession dont la signature est prévue courant 2019, une fois les autorisations environnementales obtenues.
 
Dans le cadre de l’accord, ANA s’engage à investir 1,15 milliard d’euros d’ici à 2028, dont 650 millions d’euros pour la première phase de l’extension de l’aéroport de Lisbonne existant, et 500 millions d’euros pour la réalisation d’un nouvel aéroport civil à Montijo. De plus, 156 millions d’euros seront investis pour dédommager l’armée de l’air portugaise et contribuer aux travaux d’accessibilité à Humberto Delgado et à Montijo.
 
Conformément aux objectifs initialement fixés par le gouvernement portugais, ce grand projet sera intégralement financé par des capitaux privés. Ainsi, le hub de Lisbonne demeurera compétitif moyennant une évolution modérée des redevances aéroportuaires.
 
Le projet prévoit un nouveau système d’infrastructure aéroportuaire composé de deux sites pour desservir la région de Lisbonne. D’une part, la fonction de hub de l’aéroport Humberto Delgado sera renforcée grâce à la création de nouveaux postes de contact et la réduction des temps de correspondance.

D’autre part, un nouvel aéroport sera ouvert à Montijo à 25 kilomètres du centre-ville. Il sera axé sur les liaisons point à point, flexible, compétitif, durable et équipé d’un terminal nouvelle génération. Les deux plateformes permettront d’offrir une expérience passager aux meilleurs standards internationaux.
 
Affichant une capacité cible de 48 ATM par heure à Humberto Delgado et de 24 ATM par heure à Montijo, cet ensemble aéroportuaire sera en mesure d’absorber la croissance du trafic jusqu’à la fin de la concession d’ANA, dont l’échéance en 2062 reste inchangée.
 
Lors de la cérémonie, Nicolas Notebaert, Directeur général de VINCI Concessions et Président de VINCI Airports, a déclaré : « Le projet et l’investissement que nous annonçons aujourd’hui viennent confirmer les deux engagements forts que nous avons pris il y a six ans, lorsque nous nous sommes portés candidats à la reprise d’ANA : contribuer au développement de l’économie portugaise en augmentant le trafic et investir dans les infrastructures pour soutenir la croissance du trafic. À Lisbonne, le trafic a déjà été multiplié par deux au cours des six dernières années et nous annonçons désormais de nouveaux investissements, qui s’ajoutent aux 200 millions d’euros déjà investis dans les différents aéroports portugais ».