Comptes annuels 2008 3 mars 2009

Rueil-Malmaison, le 3 mars 2009 Communiqué de presse COMPTES DE L’EXERCICE ANNUEL 2008 • Résultat net en hausse de 9% : 1 591 millions d'euros • Forte génération de cash flow opérationnel : 3,2 milliards d’euros (+ 12%) • Réduction de l’endettement : – 0,9 milliard d’euros • Dividende proposé de 1,62 € par action […]

Rueil-Malmaison, le 3 mars 2009

Communiqué de presse

COMPTES DE L’EXERCICE ANNUEL 2008

• Résultat net en hausse de 9% : 1 591 millions d'euros
• Forte génération de cash flow opérationnel : 3,2 milliards d’euros (+ 12%)
• Réduction de l’endettement : - 0,9 milliard d’euros
• Dividende proposé de 1,62 € par action : +6,6%

Chiffres clés

(en millions d’euros) 2007 PF 12008Δ 08/07 PF
Chiffre d’affaires consolidé (IFRIC 12) 230 87433 930+9,9%
Chiffre d’affaires hors IFRIC 123 330 33833 458+10,3%
Résultat opérationnel sur activité3 1183 378+8,3%
Résultat net part du groupe1 4551 591+9,4%
Résultat net par action (en €) 43,013,30+9,8%
Dividende par action (en €)1,521,62 5+6,6%
Capacité d’autofinancement4 5134 872+7,9%
Cash flow opérationnel 62 8993 244+11,9%
Endettement financier net(16 303)(15 371) +932
Endettement financier net hors financement de projets(15 723)(14 411) +1 312
Carnet de commandes (en md€) au 31 décembre
21,523,2+8%

(1) PF proforma : les comptes consolidés au 31 décembre 2008 publiés par VINCI intègrent l’incidence de la première application de l’interprétation IFRIC 12 relative aux contrats de concession. Ce changement de méthode comptable a été appliqué de façon rétrospective aux comptes de l’exercice 2007 présentés à titre de comparatif.
(2) Chiffre d’affaires incluant, en application de l’IFRIC 12, le CA Construction externe des filiales concessionnaires (prestations de travaux réalisés pour le compte des concédants par des entreprises extérieures au groupe VINCI).
(3) Hors CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires.
(4) Après prise en compte des instruments dilutifs.
(5) Dividende proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 14 mai 2009.
(6) Capacité d’autofinancement nette des impôts et frais financiers payés, de la variation du besoin en fonds de roulement et des provisions courantes, ainsi que des investissements opérationnels nets.

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 3 mars 2009, sous la présidence d’Yves-Thibault de Silguy pour arrêter les comptes de l’exercice 2008 qui seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires du 14 mai 2009 (sur 1ère convocation). Il a également examiné les perspectives pour 2009.

Le chiffre d’affaires consolidé 2008 de VINCI s’établit à 33,5 7 milliards d’euros en hausse de 10,3% par rapport à 2007. Cette progression, conforme aux objectifs communiqués par le Groupe, intègre une croissance organique de près de 5 % qui traduit la bonne tenue d’ensemble des marchés du Groupe en 2008.

La croissance externe bénéficie, quant à elle, des acquisitions réalisées en 2007, qui avaient permis de renforcer la présence du Groupe à l’international, et de celles, très ciblées, effectuées en 2008 :

• Eurovia Travaux ferroviaires (ETF), acteur français de référence sur le marché des infrastructures ferroviaires, porteur d’opportunités de croissance, notamment dans le secteur de la maintenance de voies ferrées ;

• Taylor Woodrow Construction qui permet à VINCI Plc de devenir au Royaume-Uni l’un des principaux constructeurs, spécialiste des infrastructures de transport, du nucléaire et des PPP.

• Diverses acquisitions réalisées en Europe par VINCI Energies et en Amérique du Nord par VINCI Park participent au renforcement de la diversité des expertises et des implantations géographiques du Groupe.

Dans un marché du crédit tendu, VINCI a su mener à bien le bouclage financier et la mise en vigueur de plusieurs concessions significatives. Depuis l’été 2008, le Groupe a sécurisé en France, en Grèce, en Allemagne et au Benelux, 3,8 milliards d’euros de financements pour de nouvelles concessions sources de travaux et de revenus d’exploitation futurs. A cela, viennent s’ajouter 500 millions d’euros de financements nouveaux à long terme obtenus en 2008 par ASF et par Cofiroute. Plus récemment, en février 2009, ASF a procédé avec succès à une émission obligataire de 200 millions d’euros à 10 ans.

VINCI tient donc le cap en 2008 en réalisant un bon exercice. Le modèle du Groupe, conjuguant les activités de projets (Contracting) et la gestion d’infrastructures dans le cadre de contrats de long terme (Concessions) démontre sa capacité de résistance. Les marges opérationnelles restent élevées. La croissance du résultat net est en ligne avec celle du chiffre d’affaires. Elle atteste de la capacité du Groupe à préserver ses marges tout en augmentant modérément ses volumes.

L’endettement net du Groupe a diminué de plus de 900 millions d’euros. Hors impact des financements de projets consolidés (sans recours contre VINCI), la réduction de l’endettement ressort à 1,3 milliard d’euros.

Le carnet de commandes, en progression de 8% sur 12 mois, à 23,2 milliards d’euros au 31 décembre 2008, se maintient à un haut niveau. Il représente 10 mois d’activité moyenne.

Dans un environnement économique plus difficile, VINCI aborde ainsi l’année 2009 avec sérénité, confiance et vigilance.


Comptes annuels

Solide croissance du chiffre d’affaires tant en France qu’à l’international

Le chiffre d’affaires 2008 de VINCI à méthodes comparables* s’établit à 33,5 milliards d’euros en hausse de 10,3% par rapport à 2007. Cette hausse, conforme aux objectifs, traduit une croissance organique de 4,6%, l’impact de la croissance externe pour 6,6% et un effet de change défavorable de -0,9% .

En France, le chiffre d’affaires augmente de 6,6% sur l’année à près de 21* milliards d’euros (+4,1% à périmètre constant).

A l’international, le chiffre d’affaires s’est fortement accru (+17% à plus de 12,5 * milliards d’euros), grâce aux acquisitions réalisées en 2007 et 2008 et à la croissance organique (+5,4%) et en dépit d’un effet de change défavorable (-2,7%). La part du chiffre d’affaires réalisée hors de France représente désormais plus de 37% du total (43% dans les activités de contracting).

Après application de l’interprétation IFRIC 12 relative aux concessions et notamment de la prise en compte du chiffre d’affaires ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires, le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’élève à 33,9 milliards d’euros, en progression de 9,9 % par rapport au chiffre de 2007 retraité sur des bases comparables.

Chiffre d'affaires par métiers

(En millions d’euros) 2007 PF2008Δ 08/07PF
Concessions5 6935 7941,8%
  Recettes de péages et autres prestations 4 5744 7814,5%
  CA ‘Construction’ des filiales concessionnaires1 1191013(9,5)
Contracting25 66028 52011,1%
  VINCI Energies4 3014 6147,3%
  Eurovia7 7068 1836,2%
  VINCI Construction13 65315 72215,2%
Eliminations et divers(479)(384) 
Total 30 87433 9309,9%
p.m. Total hors chiffre d’affaires ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires30 33833 45810,3%

 

Résultats

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) de la période ressort à 3 378 millions d’euros, en progression de 8,3 % par rapport à 2007 en données pro forma. Il représente 10,1 % du chiffre d’affaires*, contre 10,3 % en 2007. Hors éléments non récurrents positifs en 2008, la variation du ROPA ressort à +5,6% par rapport à 2007 et le taux ROPA/CA* à 9,8%.

Résultat opérationnel sur activité (ROPA) par métier

(en millions d'euros) 2007 PF % CA* 2008 % CA* Δ 08/07PF
Concessions 1 751 38,3% 1 966 **

41,1%
38,6% ****

12,3%
5,4% ****
Contracting 1 289 5,0% 1 363 4,8% 5,7%
  VINCI Energies 229 5,3% 245 5,3% 6,7%
  Eurovia 392 5,1% 346 4,2% (11,8%)
  VINCI Construction 668 4,9% 773 4,9% 15,6%
Holdings et divers 76   48 ***   
Résultat opérationnel sur activité 3 118 10,3% 3 378 10,1%
9,8% ****
8,3%
5,6% ****
Charge IFRS 2 et divers ***** (107)  (102)   
Résultat opérationnel 3 011 9,9% 3 276 9,8% 8,8%

** dont reprises de provisions non récurrentes chez ASF et Escota : 120 m€
*** dont -35 m€ de dépréciations d’actifs non récurrentes chez VINCI Immobilier
**** % et variation hors éléments non récurrents 2008
***** Résultat des sociétés mises en équivalence et dépréciations de survaleurs

VINCI Concessions, avec un ROPA de 1 966 millions d’euros est le premier contributeur au ROPA du Groupe (58 % du total). La progression de 12,3% traduit l’effet de la croissance du chiffre d’affaires des filiales autoroutières qui est restée positive malgré la baisse du trafic enregistrée à partir du second semestre, et une bonne maîtrise des charges d’exploitation. Le ROPA intègre également une reprise de provisions non récurrente de 120 millions d’euros chez ASF et Escota. Hors cet impact, la progression du ROPA de VINCI Concessions ressort à 5,4%

VINCI Energies enregistre une croissance de près de 7% de son ROPA, en ligne avec celle de son chiffre d’affaires. Le taux de marge de VINCI Energies se maintient nettement au-dessus de 5%.

La marge ROPA / CA d’Eurovia passe de 5,1% en 2007 à 4,2% en 2008. Cette diminution traduit principalement la baisse de l’activité et des conditions de marché plus difficiles en France : attentisme post électoral des collectivités locales, pressions sur les prix des matières premières en cours d’année et dégradation de l’environnement économique et financier depuis l’été.

La progression du ROPA de VINCI Construction, en ligne avec celle de l’activité, résulte de la croissance organique et des opérations de croissance externe sur des activités à valeur ajoutée.

L’augmentation de 52 millions d'euros du coût de l’endettement financier, le portant à 863 millions d’euros est due à la fois à un effet de base (impact sur l’endettement en année pleine des acquisitions réalisées en 2007) et à la hausse du coût moyen de la dette, qui reste cependant limitée.

Le résultat net consolidé part du Groupe ressort à 1 591 millions d’euros, en progression de 9,4% par rapport à celui de 2007 en données comparables.

Le résultat net par action s’élève à 3,30 euros par action, en hausse de 9,8% (après prise en compte de l’effet des instruments dilutifs).

Résultat net par métier

(En millions d'euros) 2007 PF 2008 Δ 08/07PF
Concessions 674 756 +12,2%
+0,4% *
Contracting 843 884 +4,8%
VINCI Energies 142 148 +4,3%
Eurovia 263 209 (20,6%)
VINCI Construction 438 527 +20,2%
Holdings et divers (62) (48)**  
Total 1 455 1 591 +9,4%

* hors éléments non récurrents chez ASF et Escota : 79 m€
** dont provisions sur titres ADP : (64) m€ et dépréciations d’actifs chez VINCI Immobilier : (23) m€

Les évolutions du résultat net par pôle de métier traduisent les tendances constatées pour le résultat opérationnel sur activité.

Eléments de financement et de bilan

La capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts (CAF) progresse de 8% et s’établit à 4,9 milliards d’euros (14,6% du chiffre d’affaires). La CAF du pôle Concessions est en hausse de 3,6% et s’élève à 2,9 milliards d’euros (61,4% du chiffre d’affaires) ; elle représente 60% de la CAF totale du Groupe. Celle des métiers du Contracting progresse de 9%, pour s’établir à 1,8 milliard d’euros (6,3% du chiffre d’affaires).

Les flux de trésorerie liés à l’activité ressortent à 4 141 millions d’euros, en augmentation de 559 millions d’euros par rapport à 2007. Ils prennent en compte le renforcement des provisions courantes et une nouvelle amélioration du besoin en fonds de roulement pour un montant de 733 millions d’euros.

Après intégration des investissements opérationnels pour un montant net de 897 millions d’euros, en augmentation sur l’exercice précédent (683 m€), il ressort un cash flow opérationnel de 3 244 millions d’euros en hausse de 11,9% (2 899 m€ en 2007).

Les investissements de développement dans les concessions réalisés en 2008 se sont maintenus à un niveau comparable à celui de 2007 à 1,2 milliard d’euros, dont 348 millions d’euros chez Cofiroute, 424 millions d’euros chez ASF et ESCOTA et 273 millions d’euros chez Arcour (A19).

Les investissements financiers bruts se sont élevés à 480 millions d’euros. Les deux principales acquisitions de 2008 ont été Eurovia Travaux Ferroviaires (ex-Vossloh Infrastructure Services) en France et Taylor Woodrow Construction au Royaume-Uni. Après prise en compte de la trésorerie des sociétés acquises et des désinvestissements, il ressort un montant net d’investissements financiers de 281 millions d’euros (contre 1 752 millions d'euros en 2007, qui incluait l’impact de l’augmentation de la participation du Groupe dans Cofiroute pour 802 millions d’euros).

Les dividendes versés se sont élevés à 829 millions d’euros.

Les augmentations de capital (Plan d’Epargne Groupe, levées d’options de souscription et paiement partiel en actions du solde du dividende 2007 pour 197 millions d’euros) nettes des opérations sur actions propres (principalement les rachats d’actions) ont représenté une ressource nette de près de 200 millions d’euros.

L’endettement financier net ressort finalement en baisse de 0,9 milliard d’euros à 15,4 milliards d’euros au 31 décembre 2008 (contre 16,3 milliards d’euros au 31 décembre 2007). Logé essentiellement sur les filiales concessionnaires et les sociétés de projets consolidées, il représente 3,2 fois la capacité d’autofinancement du Groupe.

La dette sans recours des nouveaux projets de concessions et de PPP consolidés par VINCI est passée de 580 millions d’euros fin 2007 à 960 millions d’euros au 31 décembre 2008. Hors cet effet, la réduction de l’endettement net du Groupe en 2008 représente un montant de 1,3 milliard d’euros.

La liquidité du Groupe s'élève à près de 12 milliards d'euros fin 2008 en augmentation de plus de 1 milliard d'euros par rapport à 2007. Elle comprend à la fois une trésorerie nette gérée de 4,8 milliards d'euros et des lignes de crédit à moyen terme non utilisées et confirmées de 7 milliards d'euros. Cette position permet à VINCI de faire face sereinement aux prochaines échéances de remboursement de sa dette (2 milliards d'euros en 2009 et 1 milliard d'euros en 2010).

Les capitaux engagés à fin 2008 représentent un montant stable de 25,6 milliards d’euros. Les concessions représentent 98% du total.

Les capitaux propres, y compris intérêts minoritaires, s’établissent à 9,0 milliards d’euros contre 8,1 milliards d’euros au 31 décembre 2007 en données comparables.

Résultat social

Le résultat net de la société mère est déficitaire de 99 millions d’euros en 2008, contre un bénéfice de 4 513 millions d’euros en 2007, qui intégrait notamment le produit d’un dividende exceptionnel distribué par ASF. Cette distribution exceptionnelle a conduit à procéder à la ré-estimation de la participation de 77% détenue par le holding dans ASF. Celle-ci s’est traduite par la dotation d’une provision pour dépréciation à hauteur de -1,16 milliard d’euros dans les comptes de la maison-mère. Cette provision est sans effet sur les comptes consolidés du Groupe.



Dividende

Le Conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires d’arrêter le montant total du dividende au titre de 2008 à 1,62 euro par action, soit une augmentation de 6,6% par rapport à l’exercice précédent.

Compte tenu de l’acompte de 0,52 euro par action payé en décembre dernier, il resterait à verser un solde de 1,10 euro par action le 18 juin prochain. Il sera également proposé aux actionnaires qui le souhaiteront une option pour le paiement du dividende en actions nouvelles. Le prix proposé des actions nouvelles sera déterminé sur la base de la moyenne des premiers cours cotés lors des vingt jours précédant l’assemblée générale du 14 mai 2009, à laquelle sera appliquée une décote maximale de 10%, et après déduction du solde du dividende.



Conseil d’administration

Le Conseil d’administration proposera à la prochaine assemblée générale le renouvellement des mandats d’administrateur de Patrick Faure, président de Patrick Faure et Associés et François David, président de Coface SA, la cooptation de Jean-Pierre Lamoure, président de Solétanche Freyssinet et la nomination de Michael Pragnell, ancien directeur général fondateur de Syngenta.



Perspectives 2009

Sur la base des tendances actuelles, VINCI anticipe une probable stabilisation des recettes de péage de ses filiales autoroutières. Par ailleurs la priorité donnée aux marges sur les volumes dans le contracting pourrait conduire à une légère baisse du chiffre d’affaires dans ces activités.

Dans ce contexte, les priorités de VINCI restent les mêmes : sélectivité dans la prise d’affaires et rigueur accrue dans l’exécution et l’exploitation des projets, priorité donnée à la génération de cash, maîtrise des investissements et de l’endettement.

Fort d’un portefeuille d’activités diversifié tant en termes d’expertises que d’implantations géographiques, d’un modèle économique bien équilibré, d’une situation financière solide et d’un carnet de commandes offrant une bonne visibilité sur une grande partie de 2009, VINCI dispose des atouts et leviers nécessaires pour s’adapter à un contexte économique plus difficile et exigeant. VINCI aborde ainsi 2009 avec sérénité, confiance et vigilance.


Contact presse : Estelle FERRON-HUGONNET
Tél. : 01 47 16 32 41
e-mail : estelle.ferron@vinci.com

Contact investisseurs : Christopher WELTON
Tél. +33 1 47 16 45 07
e-mail : christopher.welton@vinci.com

Marie-Amélia FOLCH
Tél.+33 1 47 16 45 39
e-mail : marie-amelia.folch@vinci.com

 

* Hors CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires


Agenda

Réunion Analystes

Elle se tiendra le mercredi 4 mars à 8h30 à la maison des Arts et Métiers, 9 bis, avenue d’Iéna, Paris 16ème.

Une conférence téléphonique simultanée est prévue aux numéros suivants : +33 (0)1 72 28 25 81 (en français) et +44 (0) 161 601 8918 (en anglais).

Ce communiqué de presse et la présentation Analystes sont disponibles en français et en anglais sur le site web www.vinci.com.


Assemblée générale des actionnaires

Elle se tiendra le 14 mai 2009 à 11h00 à l’Olympia, Paris 9ème


ANNEXES

Remarque
Les comptes consolidés au 31 décembre 2008 publiés par VINCI intègrent l’incidence de la première application de l’interprétation IFRIC 12 relative aux contrats de concession. Ce changement de méthode comptable, que VINCI a décidé d’appliquer dès 2008 dans l’objectif de fournir une meilleure information financière, a été appliqué de façon rétrospective aux comptes de l’exercice 2007 présentés à titre de comparatif.

COMPTE DE RESULTAT

(En millions d'euros)2007 PF2008Δ 08/ 07PF
Chiffre d'affaires30 87433 9309,9%
- CA hors CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires30 33833 45810,3%
- CA Construction externe des filiales concessionnaires (1)536472-11,9%
Résultat opérationnel sur activité3 1183 3788,3%
En % du chiffre d’affaires (2)10,3%10,1% 
Paiements en actions (IFRS 2)(118)(104) 
Perte de valeur des goodwill(6)(22) 
Résultat des entreprises associées1724 
Résultat opérationnel3 0113 2768,8%
Coût de l'endettement financier net(811)(863) 
Autres produits et charges financiers11957 
Impôts sur les bénéfices(741)(771) 
Intérêts minoritaires123108 
Résultat net - Part du Groupe1 4551 5919,4%
       
Résultat net par action (en euros) (3)3,013,309,8%
       
Dividende par action (en euros)1,521,626,6%

PF = Pro forma - Application de l’interprétation IFRIC 12 « traitement comptable des contrats de concession ».
(1) Application de l’interprétation IFRIC 12 « traitement comptable des contrats de concession ».
(2) % calculé sur le chiffre d'affaires hors CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires
(3) après prise en compte des instruments dilutifs

BILAN CONSOLIDE

(en millions d’euros)31-12-2007 PF31-12-2008
ACTIF  
Actifs non courants - Concessions25 72326 242
Actifs non courants – autres métiers4 4504 765
Actifs financiers courants6541
Trésorerie nette gérée4 0604 802
Total Actif34 29835 850
   
PASSIF  
Capitaux propres- part du Groupe7 5368 421
Intérêts minoritaires578605
Capitaux propres8 1149 026
Provisions non courantes et divers long terme1 1791 242
Dettes financières20 36320 173
BFR et provisions courantes4 6425 409
Total Passif34 29835 850
   
Endettement financier net fin de période (16 303) (15 371)
Endettement financier net hors financement de projets (15 723) (14 411)

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

(En millions d'euros) 2007 PF2008
Capacité d'autofinancement avant coût de financement et impôts4 5134 872
Variations du BFR et des provisions courantes687733
Impôts payés(783)(582)
Intérêts financiers nets payés(836)(881)
Flux de trésorerie liés à l'activité3 5824 141
Investissements opérationnels nets(683)(897)
Cash flow opérationnel2 8993 244
Investissements de développement Concessions & PPP(1 281)(1 218)
Investissements financiers nets des cessions (2 023) (384)
Autres flux 321 177
Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissements (3 666) (2 322)
Flux de trésorerie avant opérations en capital (84) 1 819
Augmentations & réductions de capital372387
Opérations sur actions propres(940)(200)
Dividendes payés(713)(829)
Flux net de trésorerie de l'exercice (1 365) 1 177
Autres variations (142) (245)
Variation de l’endettement net(1 507)932
   
Endettement net en fin de période(16 303)(15 371)

 

CARNET DE COMMANDES AU 31 DECEMBRE

(en milliards d’euros) 31/12/200731/12/2008Δ 08/07
VINCI Energies2,22,4+11%
Eurovia5,04,8(5%)
VINCI Construction14,316,0+12%
Total 21,523,2+8%