Comptes annuels 2010 1 mars 2011

Rueil-Malmaison, le 1er mars 2011 Communiqué de presse COMPTES ANNUELS 2010 Retour de la croissance : • Réalisations 2010 :    – Hausse du résultat net à 1 776 millions d’euros (+11,3%)    – Dividende porté à 1,67 € action    – Intégration réussie des nouvelles acquisitions : Cegelec, Faceo, Tarmac    – Accroissement du carnet de commandes : +15% […]

Rueil-Malmaison, le 1er mars 2011

Communiqué de presse

COMPTES ANNUELS 2010

Retour de la croissance :
Réalisations 2010 :
   - Hausse du résultat net à 1 776 millions d’euros (+11,3%)
   - Dividende porté à 1,67 € action
   - Intégration réussie des nouvelles acquisitions : Cegelec, Faceo, Tarmac
   -
Accroissement du carnet de commandes : +15%
   - Endettement maîtrisé (stable sur 12 mois) et renforcement de la structure financière
Objectifs 2011 :
   - Croissance du chiffre d’affaires d’au moins 5%
   -
Poursuite de l’amélioration du taux d’Ebitda/chiffre d’affaires des concessions
   -
Maintien à haut niveau de la marge opérationnelle du contracting

Chiffres clés

Chiffres clés (en millions d’euros) 2009 retraité (1)2010Δ 10/09
Chiffre d’affaires (2)30 74133 376+8,6%
Résultat opérationnel sur activité3 1003 434+10,8%
En % du chiffre d’affaires10,1%10,3% 
Résultat net part du Groupe1 5961 776+11,3%
En % du chiffre d’affaires5,2%5,3% 
Résultat net par action (en euros) (3)3,213,30+2,9%
Dividende par action (en euros)1,62 1,67 (4)+3,1%
Capacité d’autofinancement (5)4 7715 052+5,9%
Endettement financier net(13 130)(13 060)+70
Capitaux engagés au 31 décembre25 00527 766+2 761
ROCE (Retour sur capitaux engagés) (6)9,0%9,3% 
Carnet de commandes au 31 décembre (en md€)22,625,9+15%

 

Le 1er mars 2011, le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes annuels(7) au 31 décembre 2010 qui seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires du 2 mai 2011. Le Conseil a également examiné les perspectives pour 2011.

VINCI a réalisé une solide performance en 2010, marquée par une progression importante du chiffre d’affaires et des résultats.

Le chiffre d’affaires consolidé 2010 de VINCI s’établit à 33,4 milliards d’euros, en progression de 8,6% conséquence des effets de la croissance externe réalisée en 2010, de la bonne dynamique des concessions autoroutières et de la résistance des métiers du contracting.

La hausse du chiffre d’affaires des concessions de 4,3% traduit notamment l’évolution positive du trafic de VINCI Autoroutes.

Dans le contracting (Pôle Energies, Eurovia, VINCI Construction), la reprise de la croissance s’est confirmée au 2e semestre.

L’intégration de Cegelec et de Faceo accroît la dimension du pôle Energies qui représentera près de 25% de l’activité globale du Groupe. Celui-ci inclut une nouvelle division, VINCI Facilities, positionnée sur le marché porteur du facility management.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la stratégie, engagée par VINCI depuis plusieurs années, de développement à l’international, de renforcement de ses savoir-faire technologiques et de ses activités à plus forte récurrence.

Plus de 37% du chiffre d’affaires est désormais réalisé hors de France (43% dans le contracting).

La croissance du chiffre d’affaires s’est accompagnée d’une progression de 5,9% de la capacité d’autofinancement (CAFICE/Ebitda) à près de 5,1 milliards d’euros. Elle représente 15,1% du chiffre d’affaires. Le taux d’Ebitda / chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes a dépassé l’objectif de stabilité qui avait été fixé précédemment, passant de 68,5% en 2009 à 68,8% en 2010.

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) est en hausse de 10,8%. Il s’établit à 3,4 milliards d’euros et représente 10,3% du chiffre d’affaires (10,1% en 2009). Dans le contracting, le taux de marge ROPA / chiffre d’affaires s’améliore, passant de 4,3% en 2009 à 4,5% en 2010.

Le résultat net part du Groupe progresse de 11,3% à 1 776 millions d’euros. Il représente 5,3% du chiffre d’affaires contre 5,2% en 2009. Outre la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des branches d’activité du Groupe, il faut souligner la diminution du coût de financement, conséquence de la maîtrise de l’endettement et de la baisse des taux d’intérêts.

L’endettement financier net s’élève à 13,1 milliards d’euros au 31 décembre 2010. Il est stable sur 12 mois. Le cash flow opérationnel (2,8 milliards d’euros) a permis de couvrir intégralement les investissements de développement et d’amélioration des concessions autoroutières, la croissance externe et les dividendes payés dans l’exercice, dont l’essentiel, contrairement à l’année précédente, a été payé en numéraire. La situation financière du groupe a été renforcée avec un montant de fonds propres désormais équivalent à celui de l’endettement financier net.

L’année 2010 a été riche en succès commerciaux : les synergies entre les branches concessions et contracting de VINCI ont permis de remporter d’importants contrats : Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux (SEA), nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes à Nantes, Nice Stadium, première section de l’autoroute Moscou-Saint Petersbourg. De leur côté, grâce à leur redéploiement géographique dans des zones porteuses de croissance et à leurs expertises techniques, les filiales contracting ont su profiter de nouvelles opportunités de prises d’affaires tant en France qu’à l’international.

Le carnet de commandes du contracting (Pôle Energies, Eurovia, VINCI Construction) s’établit au 31 décembre 2010 à 25,9 milliards d’euros, en hausse de près de 15% sur un an (+3% à périmètre constant). Ce montant ne comprend pas les grandes affaires en concession, mentionnées précédemment, dont le bouclage financier est en cours.

Perspectives 2011
VINCI aborde l’année 2011 avec de solides atouts et la volonté de poursuivre le développement de ses activités de manière équilibrée en continuant à améliorer leur performance globale.

En 2011, la progression du chiffre d’affaires du Groupe devrait être d’au moins 5%.

Les concessions autoroutières pourraient voir leur recettes progresser d’environ 4%, en intégrant une évolution modérée mais toujours positive du trafic, l’impact de l’ouverture complète du Duplex A86 et les effets tarifaires prévus dans les dispositions contractuelles.

De leur côté, outre leur solide carnet, les pôles contracting bénéficieront en 2011 de l’effet en année pleine des acquisitions réalisées en 2010, du démarrage des travaux sur les grands projets en concession récemment obtenus et d’une meilleure orientation des marchés de la construction et de l’énergie, notamment en France.

Dans ce contexte, VINCI se fixe l’objectif d’une nouvelle amélioration du résultat net, proche de la croissance attendue du chiffre d’affaires. Cet objectif tient compte, pour VINCI Autoroutes, d’une légère amélioration du taux d’Ebitda/CA, et pour les activités contracting, du maintien du taux de ROPA/CA au niveau élevé atteint en 2010.

Comptes annuels(8)

Croissance du chiffre d’affaires de près de 9%
Le chiffre d’affaires consolidé 2010 de VINCI s’élève à 33,4 milliards d’euros(9), en progression de 8,6% par rapport à 2009. Il bénéficie des effets positifs de la croissance externe (+8,2%) et du change (+1,3%). L’activité à structure comparable recule légèrement (-0,9%).

Le chiffre d’affaires des concessions est en hausse de 4,3% (+3,5% à structure comparable) à 5,1 milliards d’euros, grâce notamment à VINCI Autoroutes (+4,0%).
Le chiffre d’affaires des pôles contracting (Pôle Energies, Eurovia, VINCI Construction), tiré par la croissance externe, s’accroît de 9,4% à 28,2 milliards d’euros. A structure comparable, l’activité recule légèrement par rapport à 2009 (-1,7%).

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 20,9 milliards d’euros en hausse de 6,7% (-0,3% à périmètre constant). Le chiffre d’affaires des concessions augmente de 3,8%, celui du contracting de 7,2%.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 12,5 milliards d’euros en progression de 11,9% (-1,8% à périmètre et change constants). La part du chiffre d’affaires réalisée hors de France est de 37% (43% dans le contracting).

 

Chiffre d'affaires par entités

   Variation 2010/2009
(en millions d’euros)2009 retraité2010RéelleComparable
Concessions4 8895 097+4,3 %+3,5 %
VINCI Autoroutes4 0954 259+4,0 %+4,0 %
VINCI Park576596+3,5 %+0,7 %
Autres concessions218242+11,0 %+3,0 %
Contracting25 72928 150+9,4%(1,7 %)
Energies4 8627 102+46,1%(0,3 %)
Eurovia7 8517 930+1,0 %(1,7 %)
Construction13 01613 118+0,8 %(2,2 %)
Immobilier558603+8,0 %+8,0 %
Eliminations internes(435)(475)--
Total Chiffre d’affaires*30 74133 376+8,6%(0,9 %)
CA Travaux des filiales concessionnaires813913+12,3 %+12,3 %
Eliminations internes(376)(286)--
CA Travaux des filiales concessionnaires- hors Activité Groupe437627+43,6%+43,5%
Chiffre d’affaires IFRIC 12**31 17834 003+9,1 %(0,3 %)

* Hors chiffre d’affaires Travaux des sociétés concessionnaires réalisé auprès d’entreprises tierces (application de l’IFRIC 12).
** Y compris chiffre d’affaires Travaux des sociétés concessionnaires réalisé auprès d’entreprises tierces (application de l’IFRIC 12).

Amélioration des marges opérationnelles / Croissance du résultat net
Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) 2010 ressort à 3 434 millions d’euros, en hausse de 10,8 % par rapport à celui de l’exercice 2009 (3 100 millions d’euros).
Il représente 10,3 % du chiffre d’affaires, contre 10,1 % en 2009.

Résultat opérationnel sur activité (ROPA) par entités

(en millions d’euros)2009 retraité% CA *2010% CA *∆ 10/09
Concessions1 93739,6 %2 09441,1 %+8,1%
VINCI Autoroutes1 79343,8 %1 92345,2 %+7,3%
VINCI Park9817,0 %11118,6 %+13,6%
Autres concessions & holdings46-60--
Contracting1 1074,3%1 2574,5 %+13,5%
Energies2665,5%3875,4 %+45,3%
Eurovia3093,9 %2853,6 %(7,6%)
Construction5324,1 %5844,5 %+9,8%
Immobilier519,1%7612,6 %+50,8%
Holdings5 7 -
Résultat opérationnel sur activité3 10010,1%3 43410,3 %+10,8%
Charges IFRS 2, résultat des sociétés mises en équivalence et dépréciations de goodwill10 (5) -
Résultat opérationnel3 11010,1 %3 42910,3 %+10,2%

* Hors chiffre d’affaires Travaux des sociétés concessionnaires réalisé auprès d’entreprises tierces (application de l’IFRIC 12).

Le ROPA des Concessions s’établit à 2 094 millions d’euros (41,1% du chiffre d’affaires), contre 1 937 millions d’euros en 2009 (39,6% du chiffre d’affaires). La hausse de 8,1% du ROPA des Concessions provient de l’amélioration du ROPA de VINCI Autoroutes, conséquence de la croissance des recettes de péage, de la maîtrise des charges d’exploitation et de l’impact positif sur la charge d’amortissement de l’allongement d’un an de la durée des contrats, dans le cadre du programme d’investissements environnementaux (« Paquet Vert Autoroutier ») conclu en début d’année.

Les activités Contracting enregistrent en 2010 une hausse de leur ROPA de 13,5% à 1 257 millions d’euros (1 107 millions d’euros en 2009) et une amélioration de leur taux de marge opérationnelle qui s’établit à 4,5% du chiffre d’affaires (4,3% en 2009). Cette performance confirme la pertinence de la stratégie de renforcement des activités spécialisées à plus forte valeur ajoutée technique et de développement à l’international. Les principales acquisitions de l’année (Cegelec, Faceo et Tarmac) contribuent à hauteur de 94 millions d’euros au résultat opérationnel sur activité 2010.

Le ROPA du Pôle Energies progresse de 45% à 387 millions d’euros (266 millions d’euros en 2009). Il inclut la contribution de Cegelec et de Faceo à hauteur de 88 millions d’euros. Globalement, malgré les coûts d’intégration des nouvelles acquisitions, la marge opérationnelle reste quasiment stable à 5,4% contre 5,5% en 2009.
Le ROPA d’Eurovia s’établit à 285 millions d’euros, en diminution de 7,6 % par rapport à 2009 (309 millions d’euros). Le recul du taux de marge opérationnel reste limité : 3,6% du chiffre d’affaires en 2010 contre 3,9% du chiffre d’affaires en 2009. Il a été affecté en début et en fin d’année par les conditions climatiques difficiles observées en France et en Europe, ainsi que par les mouvements sociaux d’octobre en France.

Le ROPA de VINCI Construction s’élève à 584 millions d’euros (4,5 % du chiffre d’affaires), en hausse de près de 10% par rapport à 2009 (532 millions d’euros, soit 4,1 % du chiffre d’affaires). Les taux de marge opérationnelle restent élevés dans la plupart des divisions, tant en France qu’à l’international. Ils s’améliorent particulièrement chez Sogea Satom et Entrepose Contracting.

Le ROPA de VINCI Immobilier ressort à 76 millions d’euros en hausse de plus de 50%. L’activité a été particulièrement soutenue dans l’immobilier résidentiel avec près de 4 200 ventes réalisées en 2010 (+34%).

Après prise en compte des charges associées aux paiements en actions (IFRS 2), des dépréciations de goodwill et de la quote-part de résultat dans les sociétés mises en équivalence, le résultat opérationnel ressort à 3 429 millions d’euros en 2010, soit 10,3 % du chiffre d’affaires, en hausse de 10,2 % par rapport à celui de 2009 (3 110 millions d’euros).

Le coût de l’endettement financier net est en diminution de 78 millions d’euros à -636 millions d’euros (contre -714 millions d’euros en 2009). Cette amélioration est due à la baisse des taux d’intérêt et à celle de l’encours moyen de la dette.

Les autres produits et charges financiers présentent un solde négatif de 45 millions d’euros intégrant une provision pour risques financiers au titre des participations dans les sociétés concessionnaires Aegean Motorway et Olympia Odos en Grèce.

Le résultat net consolidé part du Groupe de l’exercice 2010 s’élève à 1 776 millions d’euros, en progression de 11,3% par rapport à celui de 2009 (1 596 millions d’euros).

Le résultat net dilué par action s’établit à 3,30 euros en progression de 2,9% (3,21 euros par action en 2009).


Résultat net par entités

(en millions d’euros)2009 retraité2010∆ 10/09
Concessions779875+12,4%
VINCI Autoroutes733837+14,1%
VINCI Park4161+47,3%
Autres concessions et holdings concessions5(22)-
Contracting801836+4,4%
Energies190242+27,3%
Eurovia206187(9,0%)
Construction405407+0,4%
Immobilier3448+40,2%
Holdings(18)17-
Résultat net part du Groupe1 5961 776+11,3%

 

Eléments de financement et de bilan
La capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôt (CAFICE/Ebitda), progresse de 5,9 % en 2010, pour s’établir à 5 052 millions d’euros, contre 4 771 millions d’euros en 2009. Elle représente 15,1 % du chiffre d’affaires de la période contre 15,5% en 2009.

Les Concessions, premier contributeur du Groupe (63 % du total), voient leur CAFICE augmenter de 3,5 %, à 3,2 milliards d’euros, soit 62,7 % du chiffre d’affaires (contre 3,1 milliards d’euros en 2009 et 63,2% du chiffre d’affaires). Celle de VINCI Autoroutes progresse de 4,4 % à 2 929 millions d’euros et représente 68,8% du chiffre d’affaires (contre 2 807 millions d’euros et 68,5% du chiffre d’affaires en 2009).

La CAFICE des activités Contracting progresse de 14,6% à 1 766 millions d’euros (1 541 millions d’euros en 2009). Le taux de CAFICE/chiffre d’affaires s’établit à 6,3%, en hausse par rapport à 2009 (6,0% du chiffre d’affaires).

La variation du besoin en fonds de roulement et des provisions courantes s’établit à -78 millions d’euros en 2010 contre une variation positive de 524 millions d’euros en 2009. Cette évolution, qui concerne essentiellement VINCI Construction, est due notamment à une consommation d’avances sur certains grands projets, à la poursuite de l’application de la LME en France (réduction des délais de paiement fournisseurs) et à l’augmentation des comptes clients résultant du bon niveau d’activité au 4e trimestre.

Après prise en compte des investissements opérationnels pour un montant net de cessions de 595 millions d’euros en baisse de 3% par rapport à 2009 (616 millions d’euros), le cash flow opérationnel(10) s’établit à 2 790 millions d’euros (3 320 millions d’euros en 2009).

Les investissements de développement dans les concessions se sont élevés à 871 millions d’euros (1 044 millions d’euros en 2009). Ils comprennent 759 millions d’euros d’investissements chez VINCI Autoroutes (nets de la subvention de 100 millions d’euros reçue par Cofiroute au titre de l’application au Duplex A86 de la « Directive Tunnels ») et 112 millions d’euros sur les autres projets en cours de construction.

Le cash flow libre s’élève ainsi à 1 919 millions d’euros (contre 2 276 millions d’euros en 2009), dont 946 millions d’euros générés par les concessions et 903 millions d’euros par le contracting.

Les investissements financiers (y compris l’endettement net des sociétés acquises) représentent un montant net de 2 425 millions d’euros (96 millions d’euros en 2009). Ils comprennent l’investissement total dans Cegelec pour 1 626 millions d’euros, dont 1 385 millions d’euros pour l’acquisition des titres rémunérés en actions VINCI.

Les dividendes versés dans l’exercice représentent au total 965 millions d’euros, dont 590 millions au titre du solde du dividende 2009 de VINCI SA et 282 millions d’euros versés en décembre au titre de l’acompte sur dividende 2010.

Les capitaux engagés consolidés s’élèvent à 27,8 milliards d’euros au 31 décembre 2010, en augmentation de 11% par rapport à fin 2009, sous l’effet principal de la prise en compte des acquisitions 2010. Les concessions représentent 90 % du total. Le ROCE (Retour sur capitaux engagés) s’établit à 9,3%, contre 9,0% en 2009.
Les capitaux propres du Groupe, y compris intérêts minoritaires, s’établissent à 13,0 milliards d’euros au 31 décembre 2010 contre 10,5 milliards d’euros au 31 décembre 2009.

L’endettement financier net consolidé ressort à 13,1 milliards d’euros au 31 décembre 2010. Il est globalement stable sur l’ensemble de l’année. Celui des concessions s’établit à 15,6 milliards d’euros, tandis que les activités contracting affichent un excédent de trésorerie net de près de 3,0 milliards d’euros.
La liquidité du Groupe reste très élevée et ressort à 12,6 milliards d'euros au 31 décembre 2010. Elle comprend la trésorerie disponible à fin décembre de 5,6 milliards d'euros et des lignes bancaires de crédit confirmées non utilisées de 7 milliards d'euros.
La structure financière du Groupe s’est à nouveau renforcée. Le ratio endettement financier net/fonds propres a été ramené de 1,3 au 31 décembre 2009 à 1,0 au 31 décembre 2010. L’endettement financier rapporté à la CAFICE/Ebitda s’établit à 2,6 au 31 décembre 2010 contre 2,8 fin 2009.

Résultat social
Le résultat net de la société mère est bénéficiaire de 1 849 millions d’euros en 2010, contre 1 641 millions d’euros en 2009.

Distribution de dividende
Le Conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires d’arrêter le montant du dividende au titre de 2010 à 1,67 euro par action, soit une hausse de 3,1% par rapport à l’exercice 2009 (1,62 euro par action).

Compte tenu de l’acompte de 0,52 euro par action payé en décembre dernier, il resterait à verser un solde de 1,15 euro par action le 9 juin prochain. Ce solde sera payé exclusivement en numéraire. La date de détachement du coupon est fixée au 6 juin 2011.

Conseil d’administration
Le Conseil d’administration proposera à l’assemblée générale du 2 mai 2011 de renouveler les mandats d’administrateur de Madame Pascale Sourisse et de Monsieur Robert Castaigne, membres du comité d’audit, ainsi que celui de Monsieur Jean-Bernard Lévy, président du comité des rémunérations.

Par ailleurs, il sera également proposé la nomination d'un nouvel administrateur représentant les salariés actionnaires en raison de la démission de Monsieur Denis Vernoux, qui exercera son mandat jusqu'à la prochaine assemblée générale.

Agenda
Réunion Analystes

Elle se tiendra le mercredi 2 mars à 8h30 au Pavillon Ledoyen, 1 avenue Dutuit, Paris 8e.

 

Contact presse : Estelle FERRON-HUGONNET
Tél. / Fax : 01 47 16 32 41 / 01 47 16 33 88
Email : estelle.ferron@vinci.com

Maxence NAOURI
Tél. / Fax : 01 47 16 31 82 / 01 47 16 33 88
Email : maxence.naouri@vinci.com

Contact investisseurs : Christopher WELTON
Tél. : 01 47 16 45 07
Email : christopher.welton@vinci.com

Marie-Amélia FOLCH
Tél. : 01 47 16 45 39
Email : marie-amelia.folch@vinci.com

Ce communiqué est disponible en français, en anglais
sur le site web de VINCI : www.vinci.com

(1) Retraité = Intégrant le changement de méthode relatif à la mise en équivalence des sociétés contrôlées conjointement en conformité avec la norme IAS 31 relative aux « Participations dans des coentreprises »
(2) Hors CA ‘Travaux’ externe des filiales concessionnaires ; le chiffre d’affaires calculé selon IFRIC 12, incluant les travaux confiés aux entreprises hors Groupe, ressort à 34 003 millions d’euros en 2010 contre 31 178 millions d’euros en 2009.
(3) Après prise en compte des options sur actions.
(4) Dividende qui sera proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 2 mai 2011.
(5) Capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts (CAFICE)
(6) ROCE : NOPAT (Net Operating Profit After Tax ou résultat opérationnel retraité de divers éléments) rapporté à la moyenne des capitaux engagés à l’ouverture et à la clôture de l’exercice
(7) Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis avant l’enregistrement du document de référence.
(8) VINCI a décidé d’opter à compter de l’exercice 2010 pour la mise en équivalence des sociétés contrôlées conjointement en conformité avec la norme IAS 31 relative aux « Participations dans des coentreprises » Afin de permettre la comparabilité des exercices, les comptes 2009 ont été retraités pour tenir compte de ce changement de méthode.
(9) Hors chiffre d’affaires Travaux des sociétés concessionnaires réalisé auprès d’entreprises tierces (en application de l’IFRIC 12.
(10) Cash flow opérationnel : capacité d’autofinancement ajustée des variations du besoin en fonds de roulement et des provisions courantes, des intérêts financiers payés, des impôts payés, des dividendes reçus des sociétés mises en équivalence, ainsi que des investissements opérationnels nets.

 

ANNEXES

COMPTE DE RESULTAT

En millions d'euros2009 retraité2010Δ 10/09
Chiffre d'affaires total31 17834 0039,1%
- CA hors CA Travaux hors Groupe des concessionnaires30 74133 3768,6%
France19 61420 9226,7%
International11 12712 45411,9%
- CA Travaux hors Groupe des concessionnaires (1)43762743,6%
Résultat opérationnel sur activité3 1003 43410,8%
En % du chiffre d’affaires (2)10,1%10,3% 
Paiements en actions (IFRS 2)(63)(71) 
Dépréciations de survaleurs(12)(2) 
Résultat des entreprises associées8568 
Résultat opérationnel3 1103 42910,2%
En % du chiffre d’affaires (2)10,1%10,3% 
Coût de l'endettement financier net(714)(636) 
Autres produits et charges financiers34(45) 
Impôts sur les bénéfices(727)(847) 
Intérêts minoritaires(107)(125) 
Résultat net - Part du Groupe1 5961 77611,3%
En % du chiffre d’affaires (2)5,2%5,3% 
    
Résultat net par action (en euros) (3)3,213,302,9%
    
Dividende par action (en euros)1,621,67 (4)3,1%

(1) En application de l’IFRIC 12 (traitement comptable des concessions)
(2) % calculé sur le chiffre d'affaires hors CA ‘Construction’ externe des filiales concessionnaires.
(3) Après prise en compte des instruments dilutifs.
(4) Dividende proposé à l’assemblée générale du 2 mai 2011.

 

BILAN CONSOLIDE SIMPLIFIE

En millions d’euros31 décembre 2009
retraité
31 décembre 2010
ACTIFS  
Actifs non courants - Concessions26 23526 303
Actifs non courants – autres métiers4 7067 916
Actifs financiers courants3548
Trésorerie nette gérée5 8875 609
Total36 86339 876
   
PASSIFS  
Capitaux propres- part du Groupe9 81112 304
Intérêts minoritaires656721
Capitaux propres10 46713 025
Provisions non courantes et divers passifs long terme1 4431 729
Dettes financières19 01718 669
BFR et provisions courantes5 9366 453
Total36 86339 876
   
Endettement financier net fin de période(13 130)(13 060)

 

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

En millions d'euros2009 retraité2010
Capacité d'autofinancement avant coût de financement et impôts (EBITDA)4 7715 052
Variations du BFR et des provisions courantes524(78)
Impôts payés(644)(950)
Intérêts financiers nets payés(762)(693)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence4754
Flux de trésorerie liés à l'activité3 9363 385
Investissements opérationnels nets(616)(595)
Cash flow opérationnel3 3202 790
Investissements de développement Concessions & PPP(1 044)(871)
Cash flow libre2 2761 919
Investissements financiers nets(96)(2 425)*
Autres flux(31)(68)
Flux nets avant opérations sur le capital2 148(575)
Augmentations & réductions de capital6211 658*
Rachats d’actions-(107)
Dividendes payés(876)(965)
Flux de trésorerie de la période1 89311
Autres variations(22)59
Variation de l’endettement net1 87170

* Y compris rémunération en actions VINCI de l’acquisition des titres Cegelec : 1 385 millions d’euros

 

CARNET DE COMMANDES

En milliards d’euros31 décembre 09 retraité31 décembre 10Δ 10/09
Energies3,06,3+108%
Eurovia5,75,2(10%)
Construction13,914,5+4%
Total Contracting22,625,9+15%
Dont France10,913,3+23%
Dont International11,712,6+7%