Comptes semestriels 2008 29 août 2008

Rueil-Malmaison, le 29 août 2008 Communiqué de presse COMPTES SEMESTRIELS 2008 • Solides performances semestrielles : – Chiffre d’affaires : 15,7 milliards d’euros (+15%) – Résultat opérationnel sur activité : 1 460 millions d’euros (+12%) – Résultat net consolidé : 731 millions d’euros (+19%) • Acompte sur dividende : 0,52 euro par action (+11%) • […]

Rueil-Malmaison, le 29 août 2008

Communiqué de presse

COMPTES SEMESTRIELS 2008

Solides performances semestrielles :
- Chiffre d’affaires : 15,7 milliards d’euros (+15%)
- Résultat opérationnel sur activité : 1 460 millions d’euros (+12%)
- Résultat net consolidé : 731 millions d’euros (+19%)

• Acompte sur dividende : 0,52 euro par action (+11%)

• Objectifs 2008 confirmés :
- Progression de l’activité proche de 10%
- Maintien des marges opérationnelles
- Endettement maîtrisé

• Nouvelle progression du carnet de commandes (+8%) et bonnes perspectives pour les prochaines années

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 29 août 2008, sous la présidence d’Yves-Thibault de Silguy, pour arrêter les comptes semestriels au 30 juin 2008. Il a également examiné les perspectives pour 2008 et approuvé le paiement d’un acompte sur le dividende de l’exercice 2008.

Fort d’un portefeuille de concessions à long terme de premier ordre et de positions de leader dans tous ses métiers, VINCI bénéficie d’une bonne visibilité sur l’évolution de ses activités.

A moyen et long terme, les activités de VINCI seront tirées par les besoins considérables en infrastructures de transport, d’énergie, de communication et en équipements publics, tant en construction neuve qu’en rénovation. Le développement des partenariats public-privé (PPP) et la montée en puissance des exigences en matière d’environnement constituent, dans ce cadre, des relais de croissance supplémentaires.


Forte progression du chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI s’est établi à 15,7 milliards d’euros au 1er semestre 2008, en hausse de 15,2% par rapport à celui du 1er semestre 2007 (6,3% à structure comparable).

En France, le chiffre d’affaires semestriel atteint 10,1 milliards d’euros en augmentation de 9,4% (+5,9% à structure comparable).

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 5,6 milliards d'euros en hausse de 27,2% à structure réelle (6,9% à périmètre et change comparable). Il représente près de 36% du chiffre d’affaires total.


Chiffre d'affaires par métier

(en millions d’euros) 1er sem. 2007 1er sem. 2008

Δ 08/07

Concessions 2 147 2 285 +6,4%
Contracting 11 413 13 391 +17,3%
  VINCI Energies 1 983 2 222 +12,1%
  Eurovia 3 383 3 639 +7,6%
  VINCI Construction 6 047 7 530 +24,5%
Eliminations et divers 105 62  
Total 13 665 15 737 +15,2%

 

Solidité des marges opérationnelles et hausse du résultat net

Le résultat opérationnel sur activité ressort à 1 460 millions d’euros au 1er semestre 2008, en progression de 11,7% par rapport à celui du 1er semestre 2007.


Résultat opérationnel sur activité par métier
(ROPA)

 (en millions d'euros) 1er sem. 2007 % CA 1er sem. 2008 % CA
Concessions 789 36,7% 899 39,3%
Contracting 477 4,2% 548 4,1%
  VINCI Energies 105 5,3% 111 5,0%
  Eurovia 90 2,7% 76 2,1%
  VINCI Construction 282 4,7% 362 4,8%
Eliminations et divers 40   13  
Résultat opérationnel sur activité 1 306 9,6% 1 460 9,3%
Paiement en actions et divers 1 (36)   (30)  
Résultat opérationnel 1 270 9,3% 1 430 9,1%

(1) Y compris quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence

VINCI Concessions est le premier contributeur au ROPA du Groupe (62% du total). L’évolution du résultat opérationnel traduit une progression globalement satisfaisante des recettes autoroutières, en dépit de la baisse du trafic enregistrée au mois de juin, et une bonne maîtrise des charges d‘exploitation. Le résultat intègre également un produit non récurrent suite à la renégociation de certains engagements sociaux.

VINCI Energies réalise un ROPA en augmentation malgré l’impact du démarrage de plusieurs grands chantiers.

Eurovia, dont les résultats sont affectés par des facteurs saisonniers, enregistre une diminution de son ROPA par rapport au 1er semestre 2007 qui incluait des plus-values immobilières.

VINCI Construction affiche un ROPA en forte hausse et une marge opérationnelle en progrès grâce aux effets positifs des acquisitions réalisées en 2007 et à l’amélioration de la performance de la plupart des entités du pôle.

Le coût de l’endettement financier net s’établit à -395 millions d’euros (contre -363 millions d’euros au 1er semestre 2007). Cette évolution est la conséquence de l’effet en semestre plein du financement des acquisitions et des rachats d’actions réalisés en 2007. De son côté, la hausse des taux d’intérêts a eu peu d’impact sur les frais financiers grâce à la politique de couverture de la dette mise en place antérieurement (au 30 juin 2008, la quasi-totalité de l’endettement net est couvert à taux fixe ou protégé).

Le résultat net consolidé part du Groupe s’élève à 731 millions d’euros au 1er semestre 2008, en progression de 19% par rapport à celui du 1er semestre 2007.

Le résultat net par action (dilué) s’améliore de 19,7% à 1,52 euro par action.

Résultat net par métier

(en millions d'euros) 1er sem. 2007 1er sem. 2008
Concessions 298 343
Contracting 324 362
  VINCI Energies 64 67
  Eurovia 62 45
  VINCI Construction 198 250
Eliminations et divers (8) 26
Total 614 731


Autofinancement et investissements

La capacité d’autofinancement (avant coût de l’endettement et impôt) progresse de 10,5% pour s’établir à 2 182 millions d’euros. Elle représente 13,9% du chiffre d’affaires de la période.

VINCI Concessions est le principal contributeur du Groupe et voit sa capacité d’autofinancement augmenter à près de 1,4 milliard d’euros (1,3 milliards d’euros au 1er semestre 2007).

La capacité d’autofinancement des métiers du Contracting progresse de près de 28% à 799 millions d’euros, soit 6% du chiffre d’affaires (625 millions d’euros et 5,5% du CA au 30 juin 2007).

La variation du besoin en fonds de roulement et des provisions courantes (-392 millions d’euros), essentiellement imputable à des facteurs saisonniers, est comparable à celle du 1er semestre 2007.

Les investissements d’exploitation nets s’établissent à 473 millions d’euros contre 310 millions d’euros au 1er semestre 2007. Cette évolution accompagne la hausse de l’activité, et comprend les investissements des sociétés acquises en 2007.

Les investissements de développement dans les concessions se sont élevés à 529 millions d’euros (contre 604 millions d’euros au 1er semestre 2007).

Les investissements financiers nets ont fortement diminué à 102 millions d’euros, contre 1,1 milliard d’euros au 1er semestre 2007, montant qui comprenait à hauteur de 802 millions d’euros l’acquisition de 18% d’intérêts minoritaires de Cofiroute.


Un endettement financier net maîtrisé

L’endettement financier net s’établit à 16,7 milliards d’euros, en hausse limitée de 0,4 milliards d’euros par rapport au 31 décembre 2007, et en baisse par rapport au 30 juin 2007 (16,8 milliards d’euros). L’endettement est logé dans le pôle Concessions (17,1 milliards d’euros) où il est adossé à des contrats à long terme offrant une bonne visibilité. Les filiales de contracting affichent de leur côté une trésorerie nette positive de 2 milliards d’euros.

La durée moyenne de la dette du Groupe ressort à 7,1 ans. VINCI conserve, par ailleurs, une très forte liquidité (plus de 10 milliards d’euros, dont 3 milliards d’euros de trésorerie disponible et plus de 7 milliards de lignes de crédit à moyen terme confirmées).

Depuis le début de l’année, dans un marché du crédit pourtant déprimé, VINCI a obtenu de nouveaux financements à long terme sur ses concessions existantes (ASF, Cofiroute, Arcour- A19) et finalisé le montage des financements des importants projets de concessions et de PPP remportés récemment (Coentunnel d’Amsterdam, autoroute Athènes-Patras-Tsakona).


Carnet de commandes

Le carnet de commandes des métiers du contracting (construction, routes, énergie) enregistre une nouvelle progression à fin juillet. Il s’établit à 23,2 milliards d’euros en hausse de 8% par rapport au 31 décembre 2007 et représente environ 10 mois d’activité moyenne des pôles concernés.


Perspectives 2008

VINCI maintient son objectif pour 2008 d’une progression de son chiffre d’affaires proche de 10% et la consolidation de la marge opérationnelle du contracting.

La gestion rigoureuse du besoin en fonds de roulement et la sélectivité appliquée en matière d’investissements visent à stabiliser le niveau de l’endettement.

Ces bonnes performances et le renouvellement satisfaisant du carnet de commandes permettent d’aborder l’avenir avec sérénité.


Distribution de dividende

Le Conseil d’administration a décidé de procéder au versement d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2008 d’un montant de 0,52 euro par action. Cet acompte sera payé en numéraire le 18 décembre prochain (date de détachement du coupon : le 15 décembre).


Résultat social

Le résultat net social du 1er semestre 2008 s’élève à 434 millions d’euros contre 4 034 millions d’euros au 1er semestre 2007, montant qui incluait des remontées de dividendes exceptionnelles du pôle concessions.

Contact presse : Estelle FERRON-HUGONNET
Tél. : 01 47 16 32 81
Fax : 01 47 16 33 88
e-mail : estelle.ferron@vinci.com

Contact investisseurs : Marie-Amélia FOLCH
Tél. : 01 47 16 45 39
e-mail : marie-amelia.folch@vinci.com

Ce communiqué de presse est disponible en français et en anglais sur le site web www.vinci.com

 

COMPTES SEMESTRIELS 2008

En millions d’euros 1er sem. 2007 1er sem. 2008 Δ 08/07
Chiffre d’affaires 13 665 15 737 +15,2%
  dont France 9 229 10 093 +9,4%
  dont international 4 436 5 644 +27,2%
       
Résultat opérationnel sur activité 1 1 306 1 460 +11,7%
en % du chiffre d’affaires 9,6% 9,3%  
       
Résultat opérationnel 2 1 270 1 430 +12,6%
en % du chiffre d’affaires 9,3% 9,1%  
       
Résultat net part du Groupe 614 731 +19,0%
       
Résultat net dilué par action (en €) 3 1,27 1,52 +19,7%
Acompte sur dividende (en€) 0,47 0,52 +10,6%
       
Capacité d’autofinancement 4 1 975 2 182 +10,5%
Investissements d'exploitation nets 310 473 +163
Cash flow opérationnel 5 448 504 +12,5%
Investissements de développement des concessions 604 529 (75)
       
Capitaux propres 5 7 586 8 588  
Endettement financier net (16 756) (16 737)  

(1) Après amortissement de l’écart d’évaluation des contrats ASF et ESCOTA : -134 millions d’euros
(2) Y compris quote-part des résultats des sociétés mises en en équivalence
(3) Après prise en compte des instruments dilutifs en cours (options de souscription d’actions)
(4) Avant impôt et coût de l’endettement
(5) Cash flow opérationnel = CAF-variation de BFR et des provisions courantes – frais financiers et impôts payés – investissements d’exploitation nets
(6) Y compris intérêts minoritaires