Comptes semestriels 2012 31 juillet 2012

o Des résultats globalement en ligne avec les objectifs du Groupe malgré une conjoncture économique plus difficile :      •    Chiffre d’affaires : 17,9 milliards d’euros (+3,6%)      •    Résultat net part du Groupe :     784 millions d’euros (-3,6%)                                                               821 millions d’euros, après ajustements1 (+1,0%)      •    Résultat net par action :     1,44 euro (-2,6%)                                                       1,51 euro, après ajustements1 (+2,0%) […]

o Des résultats globalement en ligne avec les objectifs du Groupe malgré une conjoncture économique plus difficile :
     •    Chiffre d’affaires : 17,9 milliards d’euros (+3,6%)

     •    Résultat net part du Groupe :     784 millions d’euros (-3,6%)
                                                              821 millions d’euros, après ajustements1 (+1,0%)

     •    Résultat net par action :     1,44 euro (-2,6%)
                                                      1,51 euro, après ajustements1 (+2,0%)

     •    Acompte sur dividende 2012 : 0,55 euro par action (stable)

     •    Carnet de commandes : 33,2 milliards d’euros (+11% sur 12 mois)

     •    Succès des opérations de refinancement 

o Perspectives 2012 :
     •    Légère croissance du chiffre d’affaires

     •    Résultat opérationnel et résultat net proches des niveaux atteints en 2011, avant l’augmentation des charges fiscales et sociales envisagée en France

 

 1er semestre  
Chiffres clés (en millions d’euros)20122011Variation
2012/11
Exercice
2011
Chiffre d’affaires2 17 94217 323+3,6%36 956
Résultat opérationnel sur activité3 1 5421 569-1,7%3 660
En % du chiffre d’affaires8,6%9,1% 9,9%
Résultat opérationnel sur activité ajusté4 1 5771 569+0,5%3 660
En % du chiffre d’affaires8,8%9,1% 9,9%
Résultat net part du Groupe 784814-3,6%1 904
Résultat net part du Groupe ajusté1 821814+1,0%1 904
Résultat net par action (en euros)5 1,441,48-2,6%3,48
Résultat net par action ajusté (en euros)1,5 1,511,48+2,0%3,48
Acompte sur dividende par action (en euros)0,550,55 -1,77
Capacité d’autofinancement 3,6 2 3472 333+0,6%5 366
Endettement financier net(14 239)(14 558) +319(12 590)
Carnet de commandes fin de période (en md€)33,230,0+10,7%30,6



Le 31 juillet 2012, le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes semestriels au 30 juin 2012. Il a également examiné les perspectives pour l’année en cours et approuvé le paiement d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2012, d’un montant de 0,55 euro par action, équivalent à celui payé en décembre 2011.

 

I. Chiffres clés du 1er semestre 2012

Les résultats de VINCI pour le 1er semestre 2012 sont globalement en ligne avec les objectifs que le Groupe s’est fixé pour l’ensemble de l’année, malgré un durcissement de l’environnement économique, notamment en Europe.

Ils traduisent la robustesse du modèle concessionnaire-constructeur du Groupe et la qualité de ses fondamentaux : positions commerciales solides dans tous les métiers, diversité et complémentarité des expertises, présence mondiale au travers d’un large réseau d’entreprises bien implantées localement, gestion financière prudente.


    Chiffre d’affaires : 17 942 millions d’euros (+3,6% à structure réelle ; +1,6% à structure comparable)

L’évolution du chiffre d’affaires consolidé traduit une croissance organique de +1,6%, à laquelle s’ajoutent notamment l’impact de la croissance externe (+1,5%), ainsi qu’un effet de change positif.

Le chiffre d’affaires des concessions progresse de 1,2% par rapport au 1er semestre 2011. Cette évolution intègre une variation positive (+0,6%) du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes, malgré une légère baisse du trafic (-1,9%), et une croissance de 3,8% de VINCI Concessions, due notamment au dynamisme de VINCI Airports.

Le chiffre d’affaires du contracting (construction, routes, énergies) progresse de 3,5%, grâce aux bonnes performances de VINCI Construction France, au démarrage des travaux de la LGV Tours-Bordeaux, ainsi qu’à l’impact des opérations de croissance externe réalisées à l’international fin 2011 par Soletanche Freyssinet et début 2012 par Eurovia (NAPC en Inde et Carmarcks au Canada).

36% du chiffre d’affaires du 1er semestre 2012 de VINCI a été réalisé hors de France (41% pour la branche contracting).


    Résultat opérationnel sur activité (ROPA) : 1 542 millions d’euros (-1,7% avant ajustement4, +0,5% après ajustement4)

Le ROPA du 1er semestre 2012 représente 8,6% du chiffre d’affaires (9,1% au 1er semestre 2011).

Il comprend une charge d’environ 35 millions d’euros relative à la prime de partage des profits au titre de l’année 2012. Cette prime ayant été mise en place en France sur la 2e partie de l’exercice 2011, la charge au titre de 2011 avait été comptabilisée au 2e semestre. Retraité de cette charge, le ROPA du 1er semestre 2012 s’établirait à 1 577 millions d’euros en augmentation de 0,5% par rapport au 1er semestre 2011 et représenterait 8,8% du chiffre d’affaires.

Les marges de VINCI Autoroutes et de VINCI Energies sont en léger progrès.

VINCI Construction affiche un tassement limité de sa marge, dû en large part au phasage de certains projets chez Entrepose Contracting.

La marge d’Eurovia, peu significative au 1er semestre compte tenu de la saisonnalité de l’activité, a été particulièrement affectée par de mauvaises conditions climatiques.

Enfin, VINCI Immobilier a significativement amélioré sa contribution grâce à plusieurs opérations en immobilier d’entreprise.


   Résultat net part du Groupe : 784 millions d’euros (-3,6% avant ajustements1, +1% après ajustements1)

Le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2012 représente 4,4% du chiffre d’affaires. Il comprend, outre l’incidence après impôt de la prime de partage des profits déjà mentionnée, celle de la majoration exceptionnelle de 5% sur l’impôt dû par les sociétés françaises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 250 millions euros, mise en place fin 2011 avec effet rétroactif au 1er janvier 2011. Ces deux mesures représentent un effet négatif estimé à 37 millions d’euros.

Retraité de ces éléments, le résultat net est en hausse de 1,0% par rapport au 1er semestre 2011, à 821 millions d’euros.

Le résultat net par action, après prise en compte des instuments dilutifs, ressort, quant à lui, à 1,44 euro (-2,6%) et à 1,51 euro après ajustements (+2,0%).



   Capacité d’autofinancement (CAFICE / EBITDA) : 2 347 millions d’euros (+0,6%)

La capacité d’autofinancement est en légère progression par rapport au 1er semestre 2011 et représente 13,1% du chiffre d’affaires. L’amélioration du taux de CAFICE / chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes s’est poursuivi au 1er semestre 2012 (68,9%, contre 68,3% au 1er semestre 2011) grâce à une bonne maîtrise des charges d’exploitation. Hors incidence de la prime de partage des profits, ce taux serait ressorti à 69,0% au 1er semestre 2012.  


   Endettement financier net : 14,2 milliards d’euros au 30 juin 2012

L’endettement financier net consolidé est en augmentation de 1,­65 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 2011, mais en diminution de plus de 300 millions d’euros par rapport au 30 juin 2011.

Outre l’évolution saisonnière de la trésorerie d’exploitation, l’augmentation de l’endettement sur le semestre traduit notamment l’importance des investissements de développement dans les concessions (598 millions d’euros), des opérations de croissance externe (390 millions d’euros) et des rachats d’actions propres (456 millions d’euros). De son côté, le cash flow opérationnel du 1er semestre est en nette amélioration. Il s’établit à 240 millions d’euros au 1er semestre 2012, contre -110 millions d’euros au 1er semestre 2011, l’amélioration provenant principalement de la variation du besoin en fond de roulement.  

Succès des refinancements 
Le Groupe a réalisé avec succès au 1er semestre 2012 plusieurs émissions et placements obligataires totalisant près de 1,5 milliard d’euros, avec un taux d’intérêt d’émission moyen de 3,71% (avant couvertures de variabilisation). Il a pu ainsi procéder au remboursement anticipé de prêts bancaires mis en place lors de l’acquisition d’ASF, pour un total de 1,8 milliard d’euros. Le refinancement des échéances de remboursement de la dette pour 2012 et 2013 se trouve ainsi très largement assuré, la maturité moyenne de la dette ressortant à 6,4 ans.

Le Groupe continue d’accéder au crédit dans de bonnes conditions comme l’atteste l’obtention en juillet 2012 d’un crédit bancaire syndiqué à 5 ans de 1,8 milliard par ASF, en remplacement d’une autre ligne venant à échéance fin 2013.

Liquidité
La liquidité du Groupe à fin juin 2012 s’établit à 10,6 milliards d’euros, dont une trésorerie nette gérée de 3,9 milliards d’euros et des lignes de crédit bancaire confirmées non utilisées pour 6,7 milliards d’euros.


   Prises de commandes : 17,1 milliards d’euros

A périmètre comparable et hors prise en compte du contrat exceptionnel de la LGV Tours-Bordeaux (entré en carnet en juin 2011), les prises de commandes du 1er semestre 2012 sont en hausse de près de 17% par rapport au 1er semestre 2011, conséquence d’une activité commerciale toujours dynamique tant en France qu’à l’international.


    Carnet de commandes : 33,2 milliards d’euros au 30 juin 2012 (+9% par rapport au 31 décembre 2011 ; +11% par rapport au 30 juin 2011)

Le carnet de commandes du contracting atteint un nouveau record au 30 juin 2012. Il représente plus de 12 mois d’activité moyenne de la branche. Un peu plus de 40% du carnet est à réaliser d’ici la fin de l’année 2012 et environ le tiers en 2013. 

 

II. Perspectives 2012

Dans un environnement économique marqué par la crise des dettes souveraines de plusieurs pays de la zone euro, une détérioration de la conjoncture mondiale au 2e semestre ne peut être exclue. Dans le même temps, de nombreux Etats européens renforcent la rigueur de leur gestion budgétaire pour réduire les déficits publics, et en France, de nouvelles mesures alourdissant les charges sociales et la fiscalité sont annoncées.

Face à cette situation, VINCI s’estime bien armé pour mener les efforts d’adaptation nécessaires tout en poursuivant activement sa stratégie de développement ciblé.
Certes, la baisse du trafic sur les réseaux autoroutiers concédés en France pourrait se poursuivre dans la continuité des tendances observées au 1er semestre 2012. Par ailleurs, un ralentissement de la commande publique pourrait intervenir au 2e semestre et impacter en 2013 le plan de charge de certaines activités dans le contracting.

Pour autant, compte tenu des autres paramètres impactant les recettes autoroutières (évolutions tarifaires, Duplex A86), du niveau très élevé du carnet de commandes, de son rythme d’écoulement et des effets positifs de la croissance externe, VINCI continue de viser au global une légère progression de son chiffre d’affaires consolidé sur l’ensemble de 2012.

Bénéficiant, en outre, d’une base de coûts en grande partie variable, VINCI continuera de privilégier, en matière de prise de commandes, la qualité des affaires par rapport au volume d’activité.

Dans ce contexte, le Groupe vise pour 2012 un résultat opérationnel et un résultat net proches des niveaux atteints en 2011, avant prise en compte des nouvelles augmentations de charges fiscales et sociales envisagées en France.

 

III. Résultat social

Le résultat net de la société mère s’élève à 302 millions d’euros au 1er semestre 2012 contre 1 313 millions d’euros au 1er semestre 2011.

 

IV. Acompte sur dividende

Un acompte sur dividende de 0,55 euro par action au titre de l’exercice 2012 sera versé en numéraire le 15 novembre 2012, le détachement du coupon devant intervenir le 12 novembre 2012.

 

 

Contacts Relations Presse Relations Investisseurs
  Maxence NAOURI Christopher WELTON Thomas GUILLOIS
Tél. : +33 1 47 16 31 82 +33 1 47 16 45 07 +33 1 47 16 33 46
e-mail : maxence.naouri@vinci.com christopher.welton@vinci.com thomas.guillois@vinci.com

 

Agenda
Réunion analystes
Mardi 31 juillet à 19h00 au siège de VINCI, 1 cours Ferdinand de Lesseps, 92500 Rueil-Malmaison.

Ce communiqué de presse, la présentation analystes et le rapport financier semestriel au 30 juin 2012 sont disponibles en français et en anglais sur le site internet de VINCI www.vinci.com.


1 Après neutralisation de l’incidence de la prime de partage des profits et de la majoration exceptionnelle de 5% de l’impôt sur les bénéfices dû par les sociétés françaises, représentant un montant estimé après impôt de 37 millions euros au 1er semestre 2012, soit 0,07 euro par action. Ces mesures ont été décidées et mises en vigueur fin 2011, avec effet retroactif au 1er janvier 2011, et n’avaient donc pas impacté les comptes du 1er semestre 2011. 
2 Hors chiffre d’affaires travaux hors Groupe des filiales concessionnaires ; le chiffre d’affaires calculé selon IFRIC 12, incluant les travaux confiés aux entreprises hors Groupe, ressort à 18 222 millions d’euros au 1er semestre 2012 (17 692 millions d’euros au 1er semestre 2011).
3 Dont prime de partage des profits estimée à -35 millions d’euros au 1er semestre 2012 (0 au 1er semestre 2011).
4 Avant prime de partage des profits estimée à -35 millions d’euros au 1er semestre 2012 (0 au 1er semestre 2011).
5 Après prise en compte des options sur actions.
6 Capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts (CAFICE ou « EBITDA »).

 

Annexe A. COMPTES SEMESTRIELS

COMPTE DE RESULTAT

  1er semestre  
En millions d’euros 20122011Variation
2012/11
Chiffre d'affaires hors CA travaux hors Groupe des concessionnaires17 94217 323+3,6%
CA travaux hors Groupe des concessionnaires1280370-24,4%
Chiffre d'affaires total 18 22217 692+3,0%
Résultat opérationnel sur activité1 5421 569-1,7%
En % du chiffre d’affaires28,6%9,1% 
Paiements en actions (IFRS 2)(49)(41) 
Pertes de valeurs des goodwill(1)- 
Résultat des sociétés mises en équivalence2926 
Résultat opérationnel1 5211 554-2,1%
En % du chiffre d’affaires2 8,5%9,0%  
Coût de l'endettement financier net(326)(318) 
Autres produits et charges financiers2214 
Impôts sur les bénéfices (391)(380) 
Intérêts minoritaires (43)(57) 
Résultat net part du Groupe784814-3,6%
En % du chiffre d’affaires2 4,4%4,7% 
    
Résultat net par action (en euros)31,441,48-2,6%
Acompte sur dividende par action (en euros)0,550,55-

1 En application de l’IFRIC 12 (traitement comptable des concessions).
2 % calculé sur le chiffre d'affaires hors CA travaux hors Groupe des filiales concessionnaires.
3 Après prise en compte des instruments dilutifs.

 

BILAN CONSOLIDE SIMPLIFIE

En millions d’euros Au 30 juin 2012Au 31 déc. 2011Au 30 juin 2011
Actifs non courants - Concessions26 72026 59026 456
Actifs non courants – autres métiers8 5228 2267 973
BFR et provisions courantes (5 685)(6 817)(5 057)
Capitaux engagés29 55727 99929 372
Capitaux propres- part du Groupe (12 666)(12 890)(12 329)
Intérêts minoritaires (697)(725)(726)
Capitaux propres (13 363)(13 615)(13 055)
Provisions non courantes et divers passifs long terme (1 955)(1 794)(1 758)
Ressources permanentes(15 318)(15 409)(14 814)
Dettes financières brutes (18 134) (18 654)(17 989)
Trésorerie disponible3 8956 0643 431
Endettement financier net(14 239)(12 590)(14 558)

 

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

 1er semestre
En millions d’euros 20122011
Capacité d'autofinancement avant coût de financement et impôts (EBITDA)2 3472 333
Variation du BFR et des provisions courantes (921)(1 335)
Impôts payés (511)(481)
Intérêts financiers nets payés (346)(376)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence 2821
Flux de trésorerie liés à l'activité597162
Investissements opérationnels nets (358)(272)
Cash flow opérationnel240(110)
Investissements de développement des concessions & PPP (598)(492)
Cash flow libre(359)(602)
Investissements financiers nets (390)1(31)
Autres flux financiers(32)(105)
Flux nets avant opérations sur le capital(780)(738)
Augmentations, réductions de capital 302343
Rachats d’actions (456)(505)
Dividendes payés (698)(670)
Flux nets de trésorerie de la période(1 632)(1 570)
Autres variations (18)72
Variation de l’endettement net(1 650)(1 498)
   
Endettement net début période(12 590)(13 060)
Endettement net fin période(14 239)( 14 558)

1 Y compris rachat des minoritaires d’Entrepose Contracting.

 

ANNEXE B. TRAFIC VINCI AUTOROUTES

Trafic total des concessions autoroutières – Réseau évolutif (hors Duplex A86)
(En millions de km parcourus)

 2e trimestre1er semestre
 20122011Variation20122011Variation
Véhicules légers 6 1136 260-2,4%10 66810 873-1,9%
Poids lourds 1 0181 062-4,1%2 0412 100-2,8%
ASF7 1317 322-2,6%12 70912 972-2,0%
Véhicules légers 1 5421 570-1,7%2 8352 866-1,1%
Poids lourds 157165-5,0%308321-4,0%
ESCOTA1 6991 735-2,1%3 1443 187-1, 4%
Véhicules légers 2 4422 477-1,4%4 1904 254-1,5%
Poids lourds 371395-6,2%747786-5,1%
Cofiroute (réseau interurbain)2 8132 872-2,1%4 9365 041-2,1%
Véhicules légers 6059+1,0%103102+1,3%
Poids lourds 88-4,0%1616-3,5%
Arcour6868+0,3%119118+0,6%
Véhicules légers 10 15710 367-2,0%17 79618 095-1,7%
Poids lourds 1 5531 630-4,7%3 1123 223-3,5%
Total VINCI Autoroutes11 71011 997-2,4%20 90821 318-1,9%

 

 

Annexe C. ACTIVITE COMMERCIALE

Carnet de commandes

 Au 30 juin Au 31 décembre
En milliards d’euros 20122011Variation 2012/11 2011
VINCI Energies7,36,8+8%6,4
Eurovia6,95,8+18%5,8
VINCI Construction19,017,4+9%18,3
Total Contracting33,230,0+11%30,6
dont France18,717,8+5%18,0
dont International14,512,2+19%12,6

 

Ecoulement prévu du Carnet de commandes

En milliards d’euros Carnet au
30 juin 2012
< 31 déc. 201220132014 et
au-delà
VINCI Energies7,34,12,01,2
Eurovia6,93,01,92,0
VINCI Construction19,06,88,04,2
Total Contracting33,213,911,97,4
En % du total100%42%36%22%