Comptes semestriels 2014 31 juillet 2014

• Chiffre d’affaires consolidé à structure comparable en légère progression (+0,7%)
• Amélioration du trafic chez VINCI Airports (+8,9 % En base comparable incluant ANA) et VINCI Autoroutes (+2,8 %)
• Progression de la marge opérationnelle (ROPA/CA) et du résultat opérationnel courant
• Impact positif significatif de l’ouverture du capital de VINCI Park sur le résultat net du Groupe
• Contracting : ralentissement des prises de commandes et stabilisation du carnet de commandes (29,6 milliards d’euros)
• Acompte sur dividende payable le 13 novembre 2014 : 1 euro par action (dont 0,45 euro à titre exceptionnel)
• Décision d’annulation de 23 millions d’actions (3,77 % du capital)

Chiffres clés

En millions d’euros1er semestreVariation
2014/2013
Exercice
2013
20142013
Chiffre d’affaires 218 46418 711(1,3 %) 340 338
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 2 3872 383+0,2 %5 596
En % du chiffre d’affaires12,9 %12,7 % 13,9 %
Résultat opérationnel sur activité 1 5401 487+3,6 %3 670
En % du chiffre d’affaires8,3 %7,9 % 9,1 %
Résultat opérationnel courant1 5351 492+2,9 %3 677
En % du chiffre d’affaires8,3 %8,0 % 9,1 %
Résultat net part du Groupe1 323748+76,9 %1 962
En % du chiffre d’affaires7,2 %4,0 % 4,9 %
Résultat net dilué par action (en euros) 2,351,37+71,0 %3,54
Acompte sur dividende par action (en euros) 1,00 40,55 1,77
Endettement financier net (en Mds€) (14,9)(13,0) (14,1)
     
Evolution du trafic autoroutier+2,8 %+0,3 % +1,1 %
Evolution du trafic passagers aéroportuaire 1+8,9 % +6,2 % +6,6 %
Prises de commandes hors CFE(en Mds€) 15,716,3(3,9 %)33,3
Carnet de commandes en fin de période, hors CFE(en Mds€) 29,6 30,6 (3,3 %) 29,4

1 En base comparable incluant ANA
2 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe
3 Hausse de 0,7 % à périmètre et change comparables
4 Dont 0,45 euro par action à titre exceptionnel

 

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 31 juillet 2014 sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes semestriels au 30 juin 2014. Il a également approuvé le paiement d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2014 d’un montant de 1 euro par action (0,55 euro au 2nd semestre 2013), dont 0,45 euro à titre exceptionnel, et décidé de procéder, d’ici le 31 décembre 2014, à l’annulation de 23 millions d’actions représentant 3,77 % du capital.

 

I. Performances financières

Les comptes semestriels 2014 de VINCI font ressortir une légère progression du chiffre d’affaires à structure comparable, une stabilité de la capacité d’autofinancement (EBITDA) et une progression du résultat opérationnel courant. Le résultat net, quant à lui, est en forte hausse, conséquence de l’ouverture du capital de VINCI Park à hauteur de 75 %.

Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 18,5 milliards d’euros, en légère diminution de 1,3 % à structure réelle. Cette évolution traduit une croissance organique de +0,7 %, l’impact des variations de périmètre, dont la déconsolidation de CFE réalisée fin 2013, pour -1,4 % et un effet de change défavorable de 0,6 % en raison de l’appréciation de l’euro par rapport à plusieurs devises.

Le chiffre d’affaires de la branche concessions (2,9 milliards d’euros) est en croissance de 10,7 % à structure réelle et de 4,6 % à structure comparable. Cette évolution intègre une forte augmentation de celui de VINCI Concessions (+40,5 %), conséquence de l’intégration d’ANA depuis septembre 2013 (+6,2 % à structure comparable) et une progression du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes de 4,1 %.

Le chiffre d’affaires de la branche contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction) s’établit à 15,6 milliards d’euros. Il est globalement stable à structure comparable (+0,1 %) par rapport au 1er semestre 2013, mais en baisse de 3,2 % à structure réelle, en raison de la déconsolidation de CFE intervenue fin décembre 2013.

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 11,7 milliards d’euros, en baisse de 1,0 % (-0,5 % à périmètre constant).

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 6,8 milliards d’euros, en hausse de 2,9 % à structure comparable (-1,8 % à structure réelle). Il représente 36,7 % du chiffre d’affaires total.

Après avoir enregistré une progression au 1er trimestre, le chiffre d’affaires de VINCI a diminué de 2,2 % à structure comparable au 2e trimestre 2014 (-4,4 % à structure réelle).

Dans le contracting, le chiffre d’affaires du 2e trimestre est en baisse de 3,4 % à structure comparable (-6,6 % à structure réelle), essentiellement du fait d’une baisse d’activité en France chez Eurovia et VINCI Construction. En revanche, le chiffre d’affaires des concessions a connu une accélération au 2e trimestre, progressant de 5,3 % à structure comparable (+10,2 % à structure réelle), grâce au dynamisme du trafic chez VINCI Airports et VINCI Autoroutes.

L'EBITDA1 s’élève à 2,4 milliards d’euros (+0,2 %) et représente 12,9 % du chiffre d’affaires. Le taux d’EBITDA/ chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes atteint 70,1 % au 1ersemestre 2014 (69,8 % au 1er semestre 2013), grâce notamment à une bonne maîtrise des charges opérationnelles. Celui de VINCI Airports s’établit à 44 % du chiffre d’affaires. De son côté, l’EBITDA du contracting, pénalisé par certaines activités de VINCI Construction, a été ramené à 3,9 % du chiffre d‘affaires (4,5 % au 1er semestre 2013).

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) – qui mesure la performance opérationnelle des filiales consolidées par intégration globale - progresse de 3,6 %, à 1,5 milliard d’euros et représente 8,3 % du chiffre d’affaires (7,9 % au 1er semestre 2013). Le taux de ROPA/chiffre d’affaires des concessions s’élève à 39,4 %, en hausse par rapport à celui du 1er semestre 2013 (38,7 %). Celui du contracting ressort à 2,5 %, en baisse par rapport au 1er semestre 2013 (2,8 %), suite à des difficultés ponctuelles rencontrées au Royaume-Uni dans la construction, et dans une moindre mesure, à la contraction constatée dans le bâtiment en France. Ces effets ont pu être pour partie compensés par la bonne tenue des marges chez VINCI Energies, Eurovia et la plupart des autres entités de VINCI Construction.

Le résultat opérationnel, incluant les éléments de résultat non courants, s’élève à 2,1 milliards d’euros, en forte hausse par rapport à celui du 1er semestre 2013 (1,5 milliard d’euros). Il intègre les effets de périmètre pour 0,7 milliard d’euros, correspondant principalement à la plus-value brute générée par l’opération d’ouverture du capital de VINCI Park finalisée le 4 juin 2014.

Le résultat net part du Groupe s’élève à 1,3 milliard d’euros, en forte hausse (748 millions d’euros au 1er semestre 2013). Le résultat net dilué par action ressort à 2,35 euros (1,37 euro au 1er semestre 2013). Hors les éléments non courants mentionnés ci-dessus, le résultat net part du groupe ressortirait à 753 millions d’euros et le résultat dilué par action à 1,34 euro (respectivement 744 millions d’euros et 1,37 euro par action au 1er semestre 2013).

L’endettement financier net au 30 juin 2014 s’établit à 14,9 milliards d’euros, en hausse de 0,8 milliard d’euros par rapport au 31 décembre 2013. Outre l’évolution saisonnière de la trésorerie d’exploitation, traditionnellement négative au 1er semestre, cette hausse est la conséquence du rachat de la participation de 16,67 % de Colas dans Cofiroute pour 0,8 milliard d’euros, du paiement en numéraire du solde du dividende 2013 pour 0,7 milliard d’euros, ainsi que des rachats d’actions réalisés dans la période pour près de 0,8 milliard d’euros. Ces effets sont minorés par la réduction de l’endettement net résultant de l’opération VINCI Park (-1,7 milliard d’euros). Par rapport au 30 juin 2013, la variation de l’endettement financier net est une hausse de 1,9 milliard d’euros, comprenant le coût d’acquisition d’ANA.

En mars 2014, l’agence Standard & Poors a revu à la hausse la notation de crédit de VINCI en la portant de BBB+, niveau jusque-là inchangé depuis l’origine de la notation en 2002, à A- avec perspective stable. Cette révision à la hausse concerne également ASF et Cofiroute, filiales à 100% de VINCI.

Les performances financières de VINCI au 1er semestre 2014 sont analysées plus en détail dans les états financiers consolidés au 30 juin 2014 disponibles sur le site Internet de VINCI :

www.vinci.com/vinci.nsf/fr/finances.htm

 

II. Performances opérationnelle

Le trafic passagers de VINCI Airports affiche une croissance forte de +8,9 %2 au 1er semestre 2014, grâce aux bonnes performances réalisées au Portugal (+9,6 %), au Cambodge (+10,4 %) et en France (+3,8 %). L’aéroport de Lisbonne, principal hub de VINCI Airports enregistre, sur le semestre, une hausse de trafic de 12,1 %.

De son côté, après un bon 1er trimestre, le trafic de VINCI Autoroutes a accentué son rebond au 2e trimestre 2014. Il ressort à +3,3 % (véhicules légers : +3,4 % ; poids lourds : +2,4 %), en raison notamment d’effets calendaires positifs. Sur l’ensemble du semestre, le trafic progresse de 2,8 % (véhicules légers : +2,9 % ; poids lourds : +2,0 %).

Dans le contracting, les prises de commandes se contractent de 3,9 %3, à 15,7 milliards d’euros, par rapport à celles du 1er semestre 2013. En France, elles sont quasiment stables, l’avance prise en début d’année, grâce aux contrats de la Nouvelle Route du Littoral à La Réunion, ayant été perdue après le ralentissement occasionné, au 2e trimestre, suite aux élections municipales.

A l’international, après un début d’année marqué par une base de comparaison défavorable (d’importants contrats avaient été gagnés début 2013), les prises de commandes se sont améliorées au 2e trimestre avec notamment plusieurs affaires significatives remportées aux Etats-Unis et au Qatar4.

Le carnet de commandes au 30 juin 2014 s’établit à 29,6 milliards d’euros, en légère progression sur 6 mois (+0,5 %). Retraité de CFE et de l’avancement du contrat de la LGV Tours-Bordeaux (SEA), il est également en légère progression sur 12 mois (+0,8 %). Le carnet de commandes au titre de la LGV Tours-Bordeaux s’élève à 1,6 milliard d’euros à fin juin 2014, contre 2,8 milliards d’euros un an plus tôt.

 

III. Initiatives stratégiques

Le 31 janvier 2014, conformément à un accord conclu en décembre 2013, VINCI a finalisé le rachat de la participation de 16,67 % au capital de Cofiroute détenue par Colas, portant ainsi son taux de détention à 100 %. L’opération a été conclue au prix de 780 millions d’euros, avec un complément de prix éventuel de 20 millions d’euros dû en fonction de la réalisation de certaines hypothèses opérationnelles en 2014 et 2015.

Le 4 juin 2014, VINCI a finalisé l’ouverture du capital de VINCI Park à hauteur de 75 %. A l’issue de cette opération, VINCI Concessions conserve une participation de 24,9 % aux côtés d’Ardian (37,4 %), de Crédit Agricole Assurances (37,4 %) et du management. La transaction s’est faite sur la base d’une valeur d’entreprise de VINCI Park de 1,96 milliard d’euros et a permis à VINCI de reconnaître, dans ses comptes du 1er semestre 2014, un produit de cession, net après impôt, de 690 millions d’euros.

 

IV. Perspectives 2014

Dans les concessions, la progression du trafic, tant aéroportuaire qu’autoroutier, devrait se poursuivre au 2nd semestre mais à un rythme moins soutenu. Sur l’ensemble de l’année 2014, le Groupe table ainsi sur des hausses de trafic supérieure à 5 % pour VINCI Airports et de l’ordre de 2 % pour VINCI Autoroutes.

En France, la situation du secteur du bâtiment et des travaux publics s’est dégradée au 2e trimestre. Une accentuation de la baisse des commandes publiques a été constatée suite aux élections municipales, alors que la relance attendue du marché de l’immobilier résidentiel ne s’est pas encore manifestée. Il en a résulté pour les entreprises du Groupe une diminution de leurs prises de commandes.

A l’international, la situation est plus contrastée : si les tendances de fond restent porteuses, particulièrement hors d’Europe, l’activité pourrait connaître un certain tassement au 2nd semestre, notamment du fait du phasage de certains grands projets hors d’Europe.

Au global, VINCI anticipe désormais, pour l’ensemble de l’exercice 2014 :

- une légère contraction du chiffre d’affaires à structure comparable ;
- une progression du résultat opérationnel sur activité exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires, par la combinaison d’une amélioration de la contribution des concessions et d’une baisse de celle du contracting, impacté par les difficultés rencontrées dans la construction au Royaume-Uni.
- une forte progression du résultat net consolidé part du groupe, grâce au gain réalisé sur l’opération VINCI Park.

Dans ce contexte, l’accélération du développement de VINCI à l’international, tant dans les concessions que dans le contracting, constitue l’axe prioritaire de sa stratégie.

 

V. Résultat social

Le résultat social de la société mère au 1er semestre 2014 est un bénéfice net de 1 382 millions d’euros.

 

VI. Acompte sur dividende

Un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2014 de 1 euro par action sera versé en numéraire le 13 novembre 2014 (date de détachement du coupon : 11 novembre 2014).

Il intègre un montant de 0,45 euro par action à titre exceptionnel. Celui-ci a été déterminé sur la base des éléments non courants enregistrés dans les comptes du semestre mentionnés précédemment.

 

VII. Annulation d’actions autodétenues

Le Conseil d’administration de VINCI a décidé de faire procéder à l’annulation de 23 millions d’actions autodétenues d’ici le 31 décembre 2014. A l’issue de cette opération, et sur la base du nombre d’actions au 30 juin 2014, le capital de VINCI serait constitué de 587,5 millions d’actions, dont 33,6 millions d’actions autodétenues (soit 5,7 % du capital).

 

1 Capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement financier net (CAFICE)
2 En base comparable incluant ANA
3 Hors CFE
4 La filiale de VINCI au Qatar, QDVC, est mise en équivalence dans les comptes du Groupe. Son activité n’est donc pas incluse dans le chiffre d’affaires consolidé, ni dans le carnet de commandes.

**********

Agenda
1er août 2014 Conférence de presse : 08h30
Réunion analystes : 11h00
Les deux événements auront lieu au Pavillon Ledoyen, 1 avenue Dutuit, 75008 Paris
23 octobre 2014  Information trimestrielle au 30 septembre 2014
11 novembre 2014 Détachement du coupon de l’acompte sur dividende 2014
13 novembre 2014 Paiement de l’acompte sur dividende 2014

 

Contacts Presse Analystes /investisseurs
Tél :
E-mail :
Maxence Naouri
+33 1 47 16 31 82
maxence.naouri@vinci.com
Thomas Guillois
+33 1 47 16 33 46
thomas.guillois@vinci.com
Christopher Welton
+33 1 47 16 45 07
christopher.welton@vinci.com

 

**********

Ce communiqué de presse, la présentation des résultats semestriels 2014 et le rapport financier semestriel au 30 juin 2014 sont disponibles en français et en anglais sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

**********

ANNEXES : voir le communiqué en PDF