Information trimestrielle au 30 septembre 2014 23 octobre 2014

• Chiffre d’affaires au 30 septembre 20141 : 28,4 Mds d’euros (-1,5 % à structure comparable)
• Bonnes performances dans les Concessions1 :
    - Trafic de VINCI Autoroutes : +2,2 %
    - Trafic de VINCI Airports2 : +9,0 %
• Diminution de l’activité dans le Contracting : -2,5 % à structure comparable1
• Carnet de commandes au 30 septembre 2014 : +1,2 % sur 12 mois3
• Baisse de l’endettement financier net à 14,0 milliards d’euros (-1 Md d’euros sur 12 mois)

Chiffre d’affaires consolidé 1

   Au 30 septembreVariation 2014/2013
En millions d’euros 2014 2013 RéelleComparable
Concessions 4 547 4 225 +7,6 % +4,4 %
  VINCI Autoroutes 3 665 3 534 +3,7 % +3,7 %
  VINCI Concessions 882 691 +27,8 % +7,3 %
Contracting 23 959 25 274 (5,2 %) (2,5 %)
  VINCI Energies 6 643 6 741 (1,5 %) (2,6 %)
  Eurovia 6 065 6 246 (2,9 %) (2,3 %)
  VINCI Construction 11 251 12 287 (8,4 %) (2,6 %)
  VINCI Immobilier 347 572 (39,3 %) (25,8 %)
  Eliminations et retraitements (419) (536)    
Total Groupe VINCI * 28 433 29 535 (3,7 %) (1,5 %)
dont :
  France
17 869 18 553 (3,7 %) (2,2 %)
  International 10 564 10 982 (3,8 %) (0,2 %)
    Europe hors France 6 636 7 092 (6,4 %)   (3,6 %)
    Reste du monde 3 928 3 889 +1,0 %   5,9 %
Prises de commandes4(hors CFE, en Mds€) 22,9 24,2 (5,3 %)  
Carnet de commandes (hors CFE, en Mds€) 28,7 29,5 (2,8 %)  
    Hors LGV Tours-Bordeaux 27,4 27,1 +1,2 %  
Endettement financier net (en Mds€) (14,0) (15,0) 1,0  

* Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe.
1 Données cumulées sur 9 mois

 

Le chiffre d’affaires consolidé de VINCI des neuf premiers mois de l’année s’établit à 28 433 millions d’euros4 (-1,5% à structure comparable par rapport à la même période de 2013). Après prise en compte des changements de périmètre (-1,9 %) et des effets de change (-0,3 %), il baisse de 3,7 %.

Le chiffre d’affaires des Concessions s’établit à 4 547 millions d’euros, en hausse de 7,6 %. Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes progresse de 3,7 %, à 3 665 millions d’euros. La progression du trafic s’est poursuivie au 3e trimestre 2014, à un niveau toutefois moins soutenu qu’au 1er semestre, en raison principalement d’une base de comparaison moins favorable. Le chiffre d’affaires de VINCI Airports s’est élevé à 554 millions d’euros (167 millions d’euros en 2013, la société ANA, concessionnaire des 10 aéroports du Portugal, n’ayant été consolidée qu’à partir du 17 septembre 2013). La contribution au chiffre d’affaires de VINCI Park, quant à elle, est ramenée à 259 millions d’euros (447 millions d’euros en 2013), l’ouverture de son capital à hauteur de 75 % le 4 juin dernier ayant entraîné sa mise en équivalence dans les comptes du Groupe.

Le chiffre d’affaires du Contracting s’établit à 23 959 millions d’euros (-2,5 % à structure comparable ; -5,2 % à structure réelle suite, principalement, à la déconsolidation de CFE intervenue fin 2013). Le chiffre d’affaires de VINCI Energies s’établit à 6 643 millions d’euros (-2,6 % à structure comparable ; -1,5 % à structure réelle), celui d’Eurovia à 6 065 millions d’euros (-2,3 % à structure comparable ; -2,9 % à structure réelle) et celui de VINCI Construction à 11 251 millions d’euros (-2,6 % à structure comparable et -8,4 % à structure réelle).

En France, le chiffre d’affaires ressort à 17 869 millions d’euros (- 2,2 % à structure comparable ; -3,7 % à structure réelle).

A l’international, le chiffre d’affaires est stable à structure comparable à 10 564 millions d’euros (-3,8 % à structure réelle). A périmètre et change comparables, il est en baisse de 3,6 % en Europe hors France et en hausse de 5,9 % hors d’Europe.

Au 3e trimestre 2014, le chiffre d’affaires s’est contracté de 5,6 % à structure comparable à 10 016 millions d’euros (-7,5 % à structure réelle). A structure comparable, le chiffre d’affaires des Concessions est en hausse de 4,0 % ; celui du Contracting diminue de 7,1 % (VINCI Energies -3,5 %, Eurovia -8,3 % et VINCI Construction -8,4 %).

Les prises de commandes des neuf premiers mois de 2014 sont en baisse de 5,3 % à 22,9 milliards d’euros, avec des situations différentes selon les pôles de métiers (VINCI Energies : -0,9 % ; Eurovia : -2,6 % ; VINCI Construction : -9,6 %).

Les prises de commandes diminuent de 5,4 % en France, la situation s’étant dégradée dans le bâtiment et les travaux publics au 3e trimestre en raison principalement du ralentissement de la commande publique qui a suivi les élections municipales. Dans le reste de l’Europe, les prises de commandes baissent de 9,2 % sous l’effet notamment d’une réduction volontaire de l’activité au Royaume-Uni. En revanche, elles progressent de 1,1 % à l’international en dehors d’Europe.

Le carnet de commandes au 30 septembre 2014 ressort à 28,7 milliards d’euros. Il représente plus de 10 mois d’activité moyenne de la branche Contracting. Hors CFE et impact du projet de la LGV Tours-Bordeaux, il progresse légèrement depuis le début de l’année (+0,4 %) et sur 12 mois (+1,2 %).

L’endettement financier net consolidé au 30 septembre 2014 ressort à 14,0 milliards d’euros, en diminution de 0,1 milliard d’euros depuis le début de l’année et de 1,0 milliard d’euros sur 12 mois.


Perspectives 2014

Pour VINCI Autoroutes, le Groupe confirme sa prévision d’une hausse du trafic de l’ordre de 2 % sur l’ensemble de l’année. Cette hausse devrait concerner tant les véhicules légers que les poids lourds, qui confirment la reprise amorcée au 3e trimestre de 2013.

De son côté, VINCI Airports devrait continuer de bénéficier d’une bonne dynamique sur la plupart de ses plateformes, avec une hausse globale du trafic supérieure à 5 %.

Dans le Contracting, la diminution de l’activité constatée depuis deux trimestres devrait se poursuivre, avec des situations toutefois contrastées selon les métiers et les zones géographiques : plus prononcée en France, dans la construction et les travaux routiers, ainsi qu’au Royaume-Uni suite à la réduction volontaire de l’activité de VINCI Plc, la baisse serait plus limitée chez VINCI Energies. En dehors d’Europe, le Groupe devrait bénéficier du dynamisme des marchés où il est implanté.

Dans ce contexte, VINCI maintient ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2014 :
- Légère contraction du chiffre d’affaires à structure comparable5 ;
- Taux de résultat opérationnel sur activité6 en légère amélioration, conséquence d’une hausse de la contribution des Concessions et d’une baisse de celle du Contracting, impactée par les difficultés rencontrées dans la construction au Royaume-Uni ;
- Forte progression du résultat net consolidé part du groupe, grâce à la plus-value de cession réalisée suite à l’ouverture du capital de VINCI Park.


Analyse par pôle

CONCESSIONS : 4 547 millions d’euros (+4,4 % à structure comparable ; +7,6 % à structure réelle)

VINCI Autoroutes : 3 665 millions d’euros (+3,7 % à structure réelle et comparable)
Au cours des neuf premiers mois de 2014, le trafic total sur les réseaux interurbains gérés par VINCI Autoroutes (ASF, Cofiroute, Escota, Arcour) est en hausse de 2,2 % (véhicules légers : +2,2 % ; poids lourds : +1,9 %). L’amélioration du trafic observée au 1er semestre 2014 s’est poursuivie au 3e trimestre, à un rythme cependant moins soutenu (trafic total : +1,3 % ; véhicules légers : +1,2 % ; poids lourds : +1,7 %) en raison principalement d’une base de comparaison moins favorable.

VINCI Concessions : 882 millions d’euros (+7,3 % à structure comparable ; +27,8 % à structure réelle)
Le chiffre d’affaires de VINCI Airports s’établit à 554 millions d’euros au 30 septembre 2014 et intègre la contribution d’ANA, pour 398 millions d’euros, consolidée depuis le 17 septembre 2013. Le trafic aéroportuaire continue de progresser à un rythme soutenu (+9,0 % sur neuf mois en base pro forma7). Une bonne dynamique est constatée tant au Portugal (+9,4 %, dont Lisbonne : +13,3 %) qu’au Cambodge (+12,6 %) et en France (+4,0 %). Au 3e trimestre 2014, le trafic de VINCI Airports a progressé de 9,1 % (Portugal : +9,0 %, dont Lisbonne : +15,1 % ; Cambodge : +17,7 % ; France : +4,5 %).


CONTRACTING : 23 959 millions d’euros (-2,5 % à structure comparable ; -5,2 % à structure réelle)

VINCI Energies : 6 643 millions d’euros (-2,6 % à structure comparable ; -1,5 % à structure réelle)
En France, le chiffre d’affaires ressort à 3 913 millions d'euros, en baisse de 1,0 % à structure comparable (-1,8 % à structure réelle), avec des évolutions différentes selon les secteurs : l’activité est en croissance dans le tertiaire, en léger recul dans les télécommunications et en baisse plus marquée dans l’industrie et les infrastructures.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 2 731 millions d’euros, en baisse de 4,7 % à structure comparable (-0,9 % à structure réelle). Les reculs d’activité en Allemagne, au Royaume-Uni et en Belgique sont compensés par les hausses enregistrées en Suisse, aux Pays-Bas et en Pologne et par l’intégration des sociétés Mentor et Powerteam.

Le carnet de commandes de VINCI Energies au 30 septembre 2014 s’élève à 6,4 milliards d’euros. Il est stable par rapport à son niveau du début de l’année mais en retrait de 6,5 % sur 12 mois. Il représente plus de 8 mois d’activité moyenne du pôle.

Eurovia : 6 065 millions d’euros (-2,3 % à structure comparable ; -2,9 % à structure réelle)
En France, le chiffre d’affaires ressort à 3 682 millions d’euros, en contraction de 4,2 % à structure comparable (-4,1 % à structure réelle). Les activités traditionnelles d’entretien routier ont été affectées par le ralentissement de la commande publique, conséquence des élections municipales et de la révision des budgets des collectivités locales qui en a résulté. En revanche, les activités de travaux ferroviaires continuent de progresser à un rythme soutenu.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 2 382 millions d'euros (+0,8 % à structure comparable ; -0,9 % à structure réelle en raison d’effets de change défavorables). L’activité a progressé en République Tchèque, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Canada. Elle a baissé en Allemagne, en Pologne et au Chili.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 30 septembre 2014 s’établit à 6,0 milliards d’euros, en hausse de 4,4 % depuis le début de l’année et en baisse de 4,9 % sur 12 mois. Il représente près de 9 mois d'activité moyenne du pôle.


VINCI Construction : 11 251 millions d’euros (-2,6 % à structure comparable ; -8,4 % à structure réelle)
En France, le chiffre d’affaires ressort à 6 352 millions d’euros, en baisse de 4,8 % à structure comparable (-5,0 % à structure réelle). Cette situation traduit les effets conjugués de l’avancement des travaux de la LGV Tours-Bordeaux et du recul de l’activité de VINCI Construction France, dans un marché marqué par la baisse des volumes dans le bâtiment et les travaux publics. Dans les travaux spécialisés, Soletanche Freyssinet continue, en revanche, de bénéficier d’une bonne dynamique.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 4 899 millions d’euros (+0,5 % à structure comparable ; -12,5 % à structure réelle, en raison principalement de la déconsolidation de CFE). Au Royaume-Uni, les difficultés rencontrées sur plusieurs chantiers, dont celui du tramway de Nottingham, ont conduit le nouveau management de VINCI Plc à réduire l’activité de cette filiale. Cette baisse est compensée par les progressions enregistrées par VINCI Construction Grands Projets et Entrepose Contracting, les implantations africaines de Sogea-Satom affichant, de leur côté, un chiffre d’affaires stable.

Le carnet de commandes de VINCI Construction au 30 septembre 2014 ressort à 16,3 milliards d’euros. Il représente près de 13 mois d’activité moyenne du pôle. Hors CFE et impact du projet de la LGV Tours-Bordeaux, il progresse de 6,4 % sur 12 mois, mais diminue de 1,7 % depuis le début de l’année.


VINCI Immobilier : 347 millions d’euros (-25,8 % à structure comparable ; -39,3 % à structure réelle)
Le chiffre d’affaires réalisé en immobilier d’entreprise et commercial est en net recul, l’exercice précédent ayant bénéficié de la livraison de plusieurs opérations importantes, dont le nouveau siège de SFR à Saint Denis. En immobilier résidentiel, la baisse du chiffre d’affaires traduit principalement l’allongement des délais de lancement des nouveaux programmes. En revanche, il faut souligner l’augmentation des réservations (+13 % en nombre de lots et +5 % en valeur).

L’application de la norme comptable IFRS 11 avec effet au 1er janvier 2014 a entraîné la consolidation selon la méthode de la mise en équivalence des opérations réalisées dans le cadre de Sociétés Civiles de Construction-Vente, représentant un chiffre d’affaires de l’ordre de 60 millions d’euros à fin septembre 20148.


Situation financière

L’endettement financier net consolidé de VINCI s’établit à 14,0 milliards d’euros au 30 septembre 2014, en diminution de 67 millions d’euros depuis le début de l’année. Sur 12 mois, la réduction de l’endettement financier net ressort à 1 milliard d’euros.

Le cash flow libre dégagé au cours des neuf premiers mois - près de 500 millions d’euros - conjugué à l’impact de l’ouverture du capital de VINCI Park à hauteur de 75 %, pour environ 1,7 milliard d’euros, ont permis de financer les investissements financiers réalisés dans l’exercice, pour près de 1 milliard d’euros - dont l’acquisition du solde du capital de Cofiroute pour près de 800 millions d’euros – le paiement du solde du dividende de l’exercice 2013 (0,7 milliard d’euros) et les rachats d’actions nets d’augmentations de capital (0,4 milliard d’euros).

Le Groupe dispose au 30 septembre 2014 d’un montant total de liquidités de 9,7 milliards d'euros. Ce montant comprend la trésorerie gérée (3,7 milliards d’euros), et des lignes de crédit bancaires non utilisées à échéance 2019 (6,0 milliards d’euros).

Nouveaux contrats

Au cours du 3e trimestre 2014, plusieurs contrats significatifs sont entrés dans le carnet de commandes :
- Construction d’une nouvelle section de 4,2 kilomètres de l’autoroute D3 en Slovaquie ;
- Construction d’un hall d’essai au centre CEA de Cadarache en France ;
- Construction d’une station de métro et des tunnels associés à Singapour ;
- Aménagement de l’Allée des Fontaines à Achgabat (Turkménistan) ;
- Construction de l’ensemble immobilier Muse (centre commercial, logements, bureaux) à Metz.

Par ailleurs, la filiale de VINCI au Qatar, QDVC, a enregistré au 3e trimestre 2014 une commande significative relative au contrat en conception-construction de la phase finale des travaux du métro léger de Lusail, pour un montant en quote-part Groupe de près de 600 millions d’euros9.


Annulation d’actions autodétenues
Suite à la décision prise par son Conseil d’administration le 31 juillet 2014, VINCI a procédé, en date du 23 octobre 2014, à l’annulation de 23 millions d’actions auto-détenues. Sur la base du nombre d’actions au 30 septembre 2014, le capital de VINCI est désormais constitué de 590 millions d’actions, dont 35,6 millions d’actions auto-détenues (soit 6,0% du capital).

 

1 Données cumulées sur 9 mois
2 En base comparable incluant ANA sur l’ensemble de l’année 2013
3 Hors CFE, déconsolidé à compter du 24 décembre 2013, et hors LGV Tours-Bordeaux
4 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe. En intégrant, conformément à l’interprétation IFRIC 12 des normes comptables IFRS, les travaux de construction confiés par les filiales concessionnaires du Groupe à des entreprises extérieures, le chiffre d’affaires de VINCI s’élève à 28 665 millions d’euros au 30 septembre 2014, en baisse de 3,9 % par rapport à la même période de 2013
(-1,7 % à structure comparable).
5 Structure comparable : le chiffre d’affaires 2013 utilisé comme base s’entend hors CFE, avec ANA en pro forma sur 12 mois, VINCI Park consolidée du 1er janvier jusqu’au 4 juin, et retraité de l’application d’IFRS 10 et 11 au 1er janvier 2014.
6 Résultat opérationnel sur activité rapporté au chiffre d’affaires
7 En base comparable incluant ANA sur l’ensemble de l’année 2013
8 104 millions d’euros au 30 septembre 2013 et 165 millions d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2013.
9 La filiale de VINCI au Qatar, QDVC, est mise en équivalence dans les comptes du Groupe. Son activité n’est donc pas incluse dans le chiffre d’affaires consolidé, ni dans le carnet de commandes.

**********

Agenda
11 novembre 2014 Détachement du coupon de l’acompte sur dividende 2014
13 novembre 2014 Paiement de l’acompte sur dividende 2014 (1,00 euro par action)
14 novembre 2014 Investor day VINCI Airports à Lisbonne

 

**********

A propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et de la construction, employant près de 191000 collaborateurs dans une centaine de pays pour un chiffre d’affaires en 2013 de 40,3 milliards d’euros.
Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités.
Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.
www.vinci.com

Contacts Presse Analystes /investisseurs
Tél :
E-mail :
Maxence Naouri
+33 1 47 16 31 82
maxence.naouri@vinci.com
Thomas Guillois
+33 1 47 16 33 46
thomas.guillois@vinci.com
Christopher Welton
+33 1 47 16 45 07
christopher.welton@vinci.com

 

**********

ANNEXES : voir le communiqué en PDF

**********