Résultats annuels 2011 7 février 2012

o Solide croissance du chiffre d’affaires et des résultats     • Chiffre d’affaires : 37 milliards d’euros (+10,7%)      • Résultat net : 1,9 milliard d’euros (+7,2%)      • Dividende 2011 : 1,77 € par action (+6,0%) o Situation financière renforcée      • Réduction de l’endettement financier net de 470 millions d’euros      • Amélioration de la liquiditéo Bonne dynamique commerciale […]

o Solide croissance du chiffre d’affaires et des résultats
     • Chiffre d’affaires : 37 milliards d’euros (+10,7%)
     • Résultat net : 1,9 milliard d’euros (+7,2%)
     • Dividende 2011 : 1,77 € par action (+6,0%)
o Situation financière renforcée
     • Réduction de l’endettement financier net de 470 millions d’euros
     • Amélioration de la liquidité
o Bonne dynamique commerciale
     • Carnet de commandes record : 30,6 milliards d’euros (+18%)

 

Chiffres clés (en millions d’euros)20102011Δ 11/10
Chiffre d’affaires 133 37636 95610,7%
Résultat opérationnel sur activité (ROPA)3 4343 6606,6%
En % du chiffre d’affaires10,3%9,9% 
Résultat net part du Groupe1 7761 9047,2%
En % du chiffre d’affaires5,3%5,2% 
Résultat net par action (en euros) 23,303,485,4%
Dividende par action (en euros)1,671,77 36,0%
Capacité d’autofinancement 45 0525 3666,2%
Cash flow libre1 9192 13411,2%
Endettement financier net(13 060)(12 590)470
Capitaux engagés au 31 décembre27 76627 999233
Carnet de commandes au 31 décembre (en md€)25,930,618%

(1) Hors chiffre d’affaires travaux hors Groupe des filiales concessionnaires. Le chiffre d’affaires calculé selon IFRIC 12, incluant les travaux confiés aux entreprises hors Groupe, ressort à 37 646 millions d’euros en 2011 contre 34 003 millions d’euros en 2010.
(2) Après prise en compte des options sur actions
(3) Dividende qui sera proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 12 avril 2012.
(4) Capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts (CAFICE)

Le 7 février 2012, le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes annuels5 au 31 décembre 2011 qui seront soumis à la prochaine assemblée générale des actionnaires du 12 avril 2012.
VINCI a réalisé en 2011 une performance remarquable, marquée par une solide croissance du chiffre d’affaires et des résultats.

Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à près de 37 milliards d’euros, en progression d’environ 11% conséquence d’une croissance organique soutenue (+6,4%), particulièrement dans les métiers du contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction), et de l’impact en année pleine des acquisitions réalisées en 2010, principalement Cegelec. Le chiffre d’affaires des concessions progresse de 3,9%, grâce à l’évolution positive des recettes de VINCI Autoroutes malgré un tassement du trafic, et de VINCI Airports, qui intègre la concession des aéroports du Grand Ouest. Plus de 36% du chiffre d’affaires total a été réalisé hors de France en 2011 (42% dans le contracting).

La capacité d’autofinancement (CAFICE/Ebitda) progresse de 6,2% à près de 5,4 milliards d’euros. Elle représente 14,5% du chiffre d’affaires. Le taux de CAFICE / chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes s’est amélioré passant de 68,8% en 2010 à 69,4% en 2011.

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) est en hausse de 6,6%. Il s’établit à près de 3,7 milliards d’euros et représente 9,9% du chiffre d’affaire. Dans le contracting, le taux de marge ROPA / chiffre d’affaires s’établit à 4,6% en 2011, à comparer à 4,5% en 2010.

Le résultat net part du Groupe progresse de 7,2% à 1 904 millions d’euros. Il représente 5,2% du chiffre d’affaires.

L’endettement financier net s’élève à 12,6 milliards d’euros au 31 décembre 2011 en diminution de 470 millions d’euros sur 12 mois. Le cash flow opérationnel en hausse de 17% a permis de couvrir les investissements de VINCI Autoroutes, les dividendes payés et les rachats d’actions effectués dans l’exercice.

Par ailleurs, VINCI a mené avec succès plusieurs opérations financières significatives :
    • bouclage de financements de projets pour les nouvelles concessions pour plus de 3,9 milliards d’euros (dont celui de la Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux (LGV SEA) pour 3,1 milliards d’euros),
    • renouvellement des lignes de crédit bancaires corporate à moyen terme pour 4,5 milliards d’euros,
    • placements obligataires pour près de 1,7 milliard d’euros.

Ces opérations traduisent la confiance des prêteurs dans la qualité du crédit, dont la notation « investment grade » a été confirmée par S&P (BBB+) et Moody’s (Baa1). VINCI aborde ainsi 2012 avec une situation financière renforcée et des ressources financières sécurisées pour faire face à ses besoins futurs en matière de refinancement ou de développement.

L’année 2011 a enfin été marquée par une bonne dynamique commerciale. Les prises de commandes des pôles contracting ont atteint un niveau record, tant en France qu’à l’international. Dans les concessions, outre le démarrage de l’exploitation de nouveaux contrats dans l’aéroportuaire ou les infrastructures routières (aéroport de Nantes-Atlantique, 2e section du Duplex A86), de nouveaux projets ont été remportés, comme l’autoroute A9 en Allemagne, les stades de Nice et de Bordeaux. Ces succès attestent de la pertinence du modèle intégré concessionnaire-constructeur de VINCI.

Au 31 décembre 2011, le carnet de commandes du contracting s’établit à 30,6 milliards d’euros, son plus haut niveau historique. Il est en hausse de 18% sur 12 mois.

 

Tendances 2012

VINCI aborde l'année 2012 avec un carnet de commandes dans le contracting de 30,6 milliards d’euros, son plus haut niveau historique (en hausse de 18% par rapport au 31 décembre 2010).

Les perspectives de croissance économique étant plus incertaines en Europe, les prises de commandes dans certains segments ou certaines zones géographiques pourraient connaître un ralentissement dans le courant de l'année. De leur côté, les recettes de péage sur les autoroutes devraient légèrement progresser.

Dans ce contexte, tout en envisageant au minimum une stabilisation de son activité en 2012, le Groupe reste confiant et se fixe l'objectif de maintenir ses taux de marges opérationnelles par rapport aux bons niveaux atteints en 2011

 

Comptes annuels

Croissance du chiffre d’affaires de plus de 10%

Le chiffre d’affaires consolidé 2011 de VINCI s’élève à près de 37 milliards d’euros6, en hausse de 10,7% par rapport à 2010. Cette évolution traduit une croissance organique robuste (+6,4%) et les effets positifs de la croissance externe (+4,4%), avec l‘intégration en année pleine de Cegelec, Faceo et Tarmac.

Le chiffre d’affaires des concessions est en progression de 3,9% (+4,1% à structure comparable) à 5,3 milliards d’euros, intégrant une croissance du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes de 3,5%.

Le chiffre d’affaires des pôles contracting (VINCI Energies, Eurovia, VINCI Construction) s’établit à 31,5 milliards d’euros en augmentation de 11,9% à structure réelle (+6,7% à structure comparable).

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 23,6 milliards d’euros en hausse de 12,6% (+8,7% à périmètre constant). Le chiffre d’affaires des concessions augmente de 4,3%, celui du contracting de 15,2%.

A l’international, le chiffre d’affaires s’établit à 13,4 milliards d’euros en progression de 7,5% (+2,7% à périmètre et change constants). La part du chiffre d’affaires réalisée hors de France est de 36% (42% dans le contracting).

L’analyse par pôle de l’évolution du chiffre d’affaires de l’exercice et du 4e trimestre est détaillée en annexe.

Chiffre d'affaires par pôle

   Variation 2011/2010
(en millions d’euros)20102011RéelleComparable
Concessions5 0975 2973,9%4,1%
VINCI Autoroutes4 2594 4093,5%3,5%
VINCI Concessions8388885,9%7,3%
Contracting28 15031 49511,9%6,7%
VINCI Energies7 1028 66622,0%5,5%
Eurovia7 9308 72210,0%7,7%
VINCI Construction13 11814 1077,5%6,9%
VINCI Immobilier60369815,7%15,7%
Eliminations internes(475)(534)--
Total chiffre d’affaires*33 37636 95610,7%6,4%
Dont France20 92223 56212,6%8,7%
Dont International12 45413 3947,5%2,7%

* Hors chiffre d’affaires travaux hors Groupe des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12).

Croissance du résultat net de plus de 7%

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) de l’exercice 2011 ressort à 3 660 millions d’euros, en hausse de 6,6 % par rapport à celui de l’année 2010 (3 434 millions d’euros).

Le taux de marge ROPA / CA s’établit à 9,9 % du chiffre d’affaires, contre 10,3 % en 2010. Cette évolution résulte de l’augmentation du poids de la branche contracting dans le total (« effet mix »).

Résultat opérationnel sur activité (ROPA) par pôle

(en millions d’euros)2010% CA *2011% CA *∆ 11/10
Concessions2 09341,1 %2 14940,6 %2,6%
VINCI Autoroutes1 92345,1 %2 01845,8 %5,0%
VINCI Concessions17120,4 %13014,7 %(23,5%)
Contracting1 2574,5 %1 4354,6 %14,2%
VINCI Energies3875,4 %4835,6 %24,8%
Eurovia2853,6 %3223,7 %12,9%
VINCI Construction5844,5 %6304,5 %7,9%
VINCI Immobilier7612,6 %547,8 %(28,8%)
Holdings8 22 -
Résultat opérationnel sur activité3 43410,3 % 3 6609,9 % 6,6%
Charges IFRS 2, résultat des sociétés mises en équivalence et dépréciations de goodwill(5) (59) -
Résultat opérationnel3 42910,3 %3 6019,7 %5,0%

* CA= chiffre d’affaires hors chiffre d’affaires travaux hors Groupe des filiales concessionnaires (application de l’IFRIC 12).

Le ROPA des Concessions s’établit à 2 149 millions d’euros (40,6% du chiffre d’affaires), contre 2 093 millions d’euros en 2010 (41,1% du chiffre d’affaires). Cette hausse de 2,6% provient principalement de l’amélioration du ROPA de VINCI Autoroutes, conséquence de la progression des recettes de péage et de la maîtrise des charges d’exploitation. Des provisions pour dépréciation exeptionnelles de certains actifs en concession ont été constatées pour environ 46 millions d’euros.

La branche Contracting enregistre une hausse de son ROPA de 14,2% à 1 435 millions d’euros (1 257 millions d’euros en 2010) et une amélioration de son taux de ROPA/CA qui s’établit à 4,6% du chiffre d’affaires (4,5% en 2010).

Le ROPA de VINCI Energies, est en hausse de 24,8% à 483 millions d’euros (387 millions d’euros en 2010). Il intègre une forte amélioration de la contribution de Cegelec. Le taux de ROPA/CA, de haut niveau, s’établit à 5,6% en amélioration par rapport à 2010 (5,4%).

Le ROPA d’Eurovia s’établit à 322 millions d’euros, en hausse de 12,9% par rapport à 2010 (285 millions d’euros). Après un léger recul en 2010, le taux de ROPA/CA s’améliore à 3,7% en 2011 (3,6% en 2010).

Le ROPA de VINCI Construction s’élève à 630 millions d’euros, en hausse de près de 8% par rapport à 2010 (584 millions d’euros). Les taux de ROPA/CA - globalement 4,5 % en 2011 et en 2010 - se sont améliorés ou stabilisés à haut niveau dans la plupart des divisions, tant en France qu’à l’international.

Enfin, il est rappelé que la prime de partage des profits instaurée en 2011 a représenté une charge de près de 34 millions d’euros pour le Groupe.

Le résultat opérationnel, après prise en compte des charges associées aux paiements en actions (IFRS 2), des dépréciations de goodwill et de la quote-part de résultat dans les sociétés mises en équivalence, s’élève à 3 601 millions d’euros en 2011, soit 9,7 % du chiffre d’affaires. Il progresse de 5,0% par rapport à celui de 2010 (3 429 millions d’euros ; 10,3 % du chiffre d’affaires).

Le coût de l’endettement financier net augmente de 11 millions d’euros à -647 millions d’euros (contre -636 millions d’euros en 2010). Cette évolution traduit une légère hausse des taux d’intérêt. Le taux moyen de la dette financière brute au 31 décembre 2011 reste bien maîtrisé et ressort à 3,93 % (3,71 % au 31 décembre 2010).

Les autres produits et charges financiers présentent un solde positif de 25 millions d’euros (contre un solde négatif de 45 millions d’euros en 2010).

La charge d’impôt s’élève à 984 millions d’euros, en augmentation de 136 millions d’euros par rapport à 2010 (847 millions d’euros). Le taux effectif d’impôt ressort à 33,6% (31,6% en 2010). Cette évolution intègre l’impact de la contribution exceptionnelle de 5% applicable en 2011 et 2012 sur l’impôt dû par les sociétés françaises.

Le résultat net consolidé part du Groupe de l’exercice 2011 s’élève à 1 904 millions d’euros, en progression de 7,2% par rapport à celui de 2010 (1 776 millions d’euros). Il représente 5,2% du chiffre d’affaires.

Le résultat net par action (après prise en compte des instruments dilutifs) s’établit à 3,48 euros en progression de 5,4% (3,30 euros par action en 2010).

Résultat net par pôle

(en millions d’euros)20102011∆ 11/10
Concessions8488520,5%
VINCI Autoroutes8098201,4%
VINCI Concessions3932(17,8%)
Contracting83696815,7%
VINCI Energies24231529,9%
Eurovia18722017,5%
VINCI Construction4074336,5%
VINCI Immobilier4833(31,6%)
Holdings4452-
Résultat net part du Groupe1 7761 9047,2%

 

Eléments de financement et de bilan

La capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôt (CAFICE / Ebitda) progresse de 6,2% en 2011, pour s’établir à 5 366 millions d’euros, (5 052 millions d’euros en 2010). Elle représente 14,5 % du chiffre d’affaires de la période.

La branche Concessions voit sa CAFICE augmenter de 5,3%, à 3 366 millions d’euros, soit 63,6% du chiffre d’affaires (contre 3 197 millions d’euros en 2010 et 62,7% du chiffre d’affaires). La CAFICE de VINCI Autoroutes est en hausse de 4,4% à 3 058 millions d’euros (contre 2 929 millions d’euros en 2010) ; son taux de CAFICE/CA s’améliore pour représenter 69,4 % du chiffre d’affaires (68,8 % en 2010).

La CAFICE de la branche Contracting progresse de 6,4% à 1 880 millions d’euros (1 766 millions d’euros en 2010). Le taux de CAFICE / chiffre d’affaires s’établit à 6,0 % (6,3 % du chiffre d’affaires en 2010).

La variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité et des provisions courantes, en nette amélioration au cours du 2e semestre, a généré un flux de trésorerie positif de 93 millions d’euros sur l’ensemble de l’année, contre une variation négative de 78 millions d’euros en 2010.

Après prise en compte des intérêts financiers et impôts payés et des investissements opérationnels pour un montant, net de cessions, de 668 millions d’euros (595 millions d’euros en 2010), le cash flow opérationnel7 s’établit à 3 270 millions d’euros (2 790 millions d’euros en 2010).

Les investissements de développement dans les concessions se sont élevés à 1 135 millions d’euros (871 millions d’euros en 2010). Ils comprennent 1 017 millions d’euros investis par VINCI Autoroutes en France dans le cadre des contrats de plan et du paquet vert autoroutier.

Le cash flow libre s’élève ainsi à 2 134 millions d’euros (contre 1 919 millions d’euros en 2010), dont 766 millions d’euros générés par les concessions et 1 130 millions d’euros par le contracting (respectivement 908 millions d’euros et 903 millions d’euros en 2010).

Les investissements financiers, y compris l’endettement net des sociétés acquises, représentent un montant, net des cessions, de 172 millions d’euros (2,4 milliards d’euros en 2010 qui comprenait l’acquisition de Cegelec pour 1,6 milliard d’euros).

Les dividendes versés dans l’exercice représentent 1 036 millions d’euros.

Par ailleurs, afin de limiter la dilution résultant des augmentations de capital réservées aux salariés du groupe qui se sont élevées à 394 millions d’euros en 2011, VINCI a poursuivi l’exécution de son programme de rachat d’actions en acquérant sur le marché 15,2 millions d’actions pour un montant total de 628 millions d’euros sur l’année.

L’ensemble de ces flux fait ressortir une diminution de l’endettement financier net de 470 millions d’euros sur l’ensemble de l’année 2011.

 

Les capitaux engagés consolidés s’élèvent à 28,0 milliards d’euros au 31 décembre 2011, globalement stables par rapport à fin 2010. Les concessions représentent 90 % du total.

Les capitaux propres du Groupe, y compris intérêts minoritaires, s’établissent à 13,6 milliards d’euros au 31 décembre 2011 en augmentation par rapport au 31 décembre 2010 (13,0 milliards d’euros).

L’endettement financier net consolidé ressort à 12,6 milliards d’euros au 31 décembre 2011. Celui des concessions, y compris leurs holdings, s’établit à 18,9 milliards d’euros (17,5 milliards d’euros au 31 décembre 2010). De leur côté, la branche contracting et les holdings affichent un excédent net de trésorerie de 6,3 milliards d’euros (contre 4,4 milliards d’euros fin 2010).

La liquidité du Groupe se maintient à un très haut niveau à 12,8 milliards d'euros au 31 décembre 2011, dont 6,1 milliards d’euros de trésorerie nette gérée et 6,7 milliards d’euros de lignes de crédit bancaires confirmées non utilisées, incluant les nouvelles facilités de crédit signées par Cofiroute en février, puis VINCI en juin dernier, pour un total de 4,5 milliards d’euros à échéance 2016.

Dans un marché du crédit tendu et volatil au 2e semestre 2011, le Groupe a pu bénéficier d’un bon accès à des sources de financement diversifiées. En 2011, il a sécurisé en France, au Royaume-Uni et en Allemagne, près de 3,9 milliards d’euros de financements de projets pour de nouvelles concessions, dont celui de la LGV SEA pour 3,1 milliards d’euros. Il s’y ajoute près de 1,7 milliard d’euros de placements obligataires à long terme réalisés par ASF et VINCI. En décembre 2011, VINCI a ainsi émis avec succès un emprunt obligataire de 750 millions d’euros à échéance février 2017 et assorti d’un coupon de 4,125%. Ces emprunts ont été complétés en janvier 2012 par de nouvelles opérations de financement pour un montant de 500 millions d’euros. VINCI a pu ainsi rembourser intégralement, au 30 janvier 2012, le crédit de 1,75 milliard d’euros mis en place en 2006 pour l’acquisition d’ASF. Disposant d’une notation de crédit « Investment grade » (S&P : BBB+ ; Moody’s : Baa1 ; avec perspectives stables) confirmée, le Groupe aborde sereinement ses prochaines échéances.

 

Résultat social
Le résultat net de la société mère est bénéficiaire de 2 997 millions d’euros en 2011, contre 1 849 millions d’euros en 2010.

 

Distribution de dividende
Le Conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires d’arrêter le montant du dividende au titre de 2011 à 1,77 euro par action, soit une hausse de 6,0% par rapport à l’exercice 2010 (1,67 euro par action).

Compte tenu de l’acompte de 0,55 euro par action payé en décembre dernier, un solde de 1,22 euro par action serait versé le 24 mai prochain. Ce solde serait payé exclusivement en numéraire. La date de détachement du coupon est fixée au 21 mai 2012.

 

ContactsRelations PresseRelations Investisseurs
 Maxence NaouriChristopher Welton
Tél :+33 1 47 16 31 82+33 1 47 16 45 07
e-mail :maxence.naouri@vinci.comchristopher.welton@vinci.com

 

Agenda
Réunion Analystes
Elle se tiendra le mercredi 8 février à 8h30 au Pavillon Ledoyen, 1 avenue Dutuit, Paris 8e.
Conférence de presse
Elle se tiendra le mercredi 8 février à 11h00 au Pavillon Ledoyen, 1 avenue Dutuit, Paris 8e.

Ce communiqué de presse, la présentation analystes ainsi que les comptes consolidés et leurs annexes sont disponibles en français et en anglais sur le site internet www.vinci.com.

(5) Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis avant l’enregistrement du document de référence.
(6) Hors chiffre d’affaires travaux hors groupe des filiales concessionnaires (en application de l’IFRIC 12).
(7) Cash flow opérationnel : capacité d’autofinancement ajustée des variations du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et des provisions courantes, et des intérêts financiers payés, des impôts payés, des dividendes reçus des sociétés mises en équivalence, ainsi que des investissements opérationnels nets.

 

ANNEXES

COMPTE DE RESULTAT

En millions d'euros20102011Δ 11/10
Chiffre d’affaires hors CA travaux hors Groupe des concessionnaires33 37636 95610,7%
CA travaux hors Groupe des concessionnaires (1)62769010,1%
Chiffre d'affaires total34 00337 64610,7%
Résultat opérationnel sur activité3 4343 6606,6%
En % du chiffre d’affaires (2)10,3%9,9% 
Paiements en actions (IFRS 2)(71)(101) 
Dépréciations de survaleurs(2)(8) 
Résultat des entreprises associées6850 
Résultat opérationnel3 4293 6015,0%
En % du chiffre d’affaires (2)10,3%9,7% 
Coût de l'endettement financier net(636)(647) 
Autres produits et charges financiers(45)25 
Impôts sur les bénéfices(847)(984) 
Intérêts minoritaires(125)(92) 
Résultat net - Part du Groupe1 7761 9047,2%
En % du chiffre d’affaires (2)5,3%5,2% 
    
Résultat net par action (en euros) (3)3,303,485,4%
Dividende par action (en euros)1,671,77(4)6,0%

(1) En application de l’IFRIC 12 (traitement comptable des concessions)
(2) % calculé sur le chiffre d'affaires hors chiffre d’affaires travaux hors groupe des filiales concessionnaires.
(3) Après prise en compte des instruments dilutifs.
(4) Dividende proposé à l’assemblée générale du 12 avril 2012.

 

BILAN CONSOLIDE SIMPLIFIE

En millions d’euros31 décembre 201031 décembre 2011
ACTIFS  
Actifs non courants - Concessions26 30326 590
Actifs non courants – autres métiers7 9168 226
Actifs financiers courants4856
Trésorerie nette gérée5 5916 064
Total ACTIFS39 85840 936
PASSIFS  
Capitaux propres- part du Groupe12 30412 890
Intérêts minoritaires721725
Capitaux propres13 02513 615
Provisions non courantes et divers passifs long terme1 7291 850
Dettes financières18 65118 654
BFR et provisions courantes6 4536 817
Total PASSIFS39 85840 936
   
Endettement financier net fin de période(13 060)(12 590)

 

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

En millions d'euros20102011
Capacité d'autofinancement avant coût de financement et impôts (EBITDA)5 0525 366
Variations du BFR et des provisions courantes(78)93
Impôts payés(950)(936)
Intérêts financiers nets payés(693)(643)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence5458
Flux de trésorerie liés à l'activité3 3853 938
Investissements opérationnels nets(595)(668)
Cash flow opérationnel2 7903 270
Investissements de développement Concessions & PPP(871)(1 135)
Cash flow libre1 9192 134
Investissements financiers nets(2 425)*(172)
Autres flux(68)(96)
Flux nets avant opérations sur le capital(575)1 866
Augmentations et réductions de capital1 658*364
Rachats d’actions(107)(628)
Dividendes payés(965)(1 036)
Flux de trésorerie de la période11566
Autres variations59(96)
Variation de l’endettement financier net70470

* Y compris rémunération en actions VINCI de l’acquisition des titres Cegelec : 1 385 millions d’euros

 

ANNEXES COMPLEMENTAIRES PAR PÔLE

Analyse par pôle du chiffre d’affaires 2011

CONCESSIONS : 5 297 millions d’euros (+3,9% à structure réelle ; +4,1% à structure comparable)

VINCI Autoroutes (ASF, Escota, Cofiroute, Arcour): le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes est en progression de 3,5% à 4 409 millions d’euros. Les recettes de péage sont en augmentation de 3,6%, traduisant une hausse du trafic à réseau stable de +0,6% (Véhicules Légers : +0,6% ; Poids Lourds : +0,1%), l’impact de l’ouverture du l’intégralité du Duplex A86 (+0,5%) et les effets tarifaires.

Au 4e trimestre 2011, le trafic à réseau stable a progressé (+1,6%) grâce à la bonne tenue du trafic des véhicules légers (+2,5%) en partie neutralisée par une contraction du trafic Poids Lourds (-3,3%). Au global, les recettes de péage ont augmenté de 4,0% au 4e trimestre 2011.

Le pôle VINCI Concessions réalise un chiffre d’affaires de 888 millions d’euros en progression de 5,9% (+7,3% à structure comparable), grâce à, d’une part, la forte croissance de VINCI Airports (+65% - exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique depuis le 1er janvier 2011 ; trafic dynamique de Cambodian Airports), et, d’autre part, à la bonne tenue des activités de VINCI Park à 599 millions d’euros (+1,9% à structure comparable, dont +1,5% en France et +3,0% à l’international).

 

CONTRACTING : 31 495 millions d’euros (+11,9% à structure réelle ; +6,7% à structure comparable)

Au 4e trimestre 2011, l’activité des pôles du contracting a continué de croître, tant en France qu’à l’international, bénéficiant notamment de conditions climatiques clémentes en Europe jusqu’à la fin de l’exercice. Globalement, le chiffre d’affaires du 4e trimestre s’est élevé à 8 643 millions d’euros en hausse de 8,1% à structure réelle (+7,0% à structure comparable).

VINCI Energies : 8 666 millions d’euros (+22% à structure réelle ; +5,5% à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires 2011 s’établit à 5 507 millions d'euros (+24,1% à structure réelle ; +8,1% à périmètre constant). La croissance a été particulièrement soutenue dans le secteur industriel et surtout dans le secteur des infrastructures de production et de transport d’énergie -notamment le photovoltaïque- et de télécommunications. Le chiffre d’affaires de VINCI Facilities progresse, quant à lui, de 5,5%.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 3 160 millions d’euros (+18,6% à structure réelle ; +1,1% à structure comparable). La situation a été contrastée selon les pays: les bonnes performances de VINCI Energies en Allemagne, au Benelux et en Europe centrale et de Cegelec dans les grands travaux et au Maroc ont partiellement compensé les baisses d’activité de l’Espagne et celles liées à une plus grande sélectivité dans la prise d’affaires et aux réorganisations engagées chez Cegelec, notamment en Belgique et en Allemagne.

Le carnet de commandes au 31 décembre 2011 ressort à 6,4 milliards d’euros en progression de 2% sur l’exercice. Il représente environ 9 mois d’activité moyenne du pôle. Près des 2/3 du carnet est à réaliser en 2012.

Eurovia : 8 722 millions d’euros (+10,0% à structure réelle ; +7,7% à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires 2011 s’établit à 5 098 millions d’euros en hausse de 11,6% à structure réelle (+10,4% à périmètre constant). Le pôle a bénéficié de conditions climatiques clémentes jusqu’à fin décembre et d’une base de comparaison favorable ; l’activité a ainsi progressé au 4e trimestre atteignant un niveau record (+18,3% à périmètre constant). Sur l’ensemble de l’année 2011, l’activité est restée globalement atone sur les marchés routiers traditionnels, mais soutenue dans les transports urbains et les infrastructures ferroviaires.

A l’international, le chiffre d’affaires s’élève à 3 624 millions d'euros (+7,8% à structure réelle ; +4,1% à structure comparable). Au 4e trimestre, l’activité a progressé de 4,9% (+5,7% hors effets de change et périmètre). Globalement, en 2011, les évolutions ont été différenciées selon les pays : forte croissance en Pologne, en Allemagne, au Chili et en Slovaquie ; contraction en République tchèque, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Le carnet de commandes d’Eurovia au 31 décembre 2011 s’élève à 5,8 milliards d’euros. En hausse de près de 13% sur 12 mois, il représente 8 mois d'activité moyenne du pôle. Plus de la moitié de ce carnet est à exécuter en 2012.

VINCI Construction : 14 107 millions d’euros (+7,5% à structure réelle ; +6,9% à structure comparable)

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 7 729 millions d’euros (+12,0% à structure réelle ; +11,1% à périmètre constant). La croissance s’est à nouveau accélérée au 4e trimestre (+8,7% à périmètre constant), confirmant la bonne tenue du marché français depuis le 2e semestre 2010. L’activité a été particulièrement dynamique en 2011 dans les segments du bâtiment résidentiel et du non résidentiel privé, et s’est améliorée dans le génie civil et les travaux de terrassement.

A l’international, le chiffre d’affaires ressort à 6 378 millions d’euros (+2,6% à structure réelle, +2,3% à structure comparable), avec un niveau d’activité au 4e trimestre stable à structure comparable. Les situations par entreprise sont contrastées. Soletanche Freyssinet, Sogea-Satom et VINCI Plc au Royaume Uni, affichent de solides croissances. Entrepose Contracting, après une année 2010 exceptionnelle, a du faire face, d’une part, à de mauvaises conditions climatiques en Papouasie-Nouvelle-Guinée, limitant l’avancement de son chantier phare de pose d’un pipeline, et d’autre part aux perturbations occasionnées par les événements survenus en Afrique du Nord. Ces derniers couplés à la baisse de l’activité en Grèce expliquent le léger recul du chiffre d’affaires de VINCI Construction Grands Projets.

Le carnet de commandes au 31 décembre 2011 de VINCI Construction s’établit à 18,3 milliards d’euros. Il progresse de près de 27% depuis le 1er janvier 2011 et représente plus de 15 mois d’activité moyenne du pôle ; environ 55% du carnet sont exécutables en 2012.

VINCI Immobilier : le chiffre d’affaires est en hausse de 15,7% à 698 millions d’euros. L’activité est restée soutenue dans l’immobilier résidentiel (+8,9%) avec près de 3 900 lots lancés en travaux en 2011 ; l’immobilier de bureaux a bénéficié du redémarrage d’opérations importantes en Île-de-France.

 

Chiffre d’affaires consolidé

(en millions d’euros)Cumul au 31 décembreVariation 11/10
 20102011RéelleComparable
Concessions5 0975 2973,9%4,1%
VINCI Autoroutes4 2594 4093,5%3,5%
VINCI Concessions8388885,9%7,3%
Contracting28 15031 49511,9%6,7%
VINCI Energies7 1028 66622,0%5,5%
Eurovia7 9308 72210,0%7,7%
VINCI Construction13 11814 1077,5%6,9%
VINCI Immobilier60369815,7%15,7%
Eliminations internes(475)(534)--
Total hors CA travaux des filiales concessionnaires (IFRIC 12)33 37636 95610,7%6,4%
CA travaux des filiales concessionnaires9131 08118,4%18,4%
Eliminations internes(286)(390)  
CA travaux des concessionnaires hors activité Groupe62769010,1%10,2%
Chiffre d’affaires total34 00337 64610,7%6,5%

 

Chiffre d’affaires* - Répartition géographique

En millions d’eurosCumul au 31 décembreVariation 11/10
 20102011RéelleComparable
France    
Concessions4 7915 0004,3%4,3%
Contracting15 91118 33415,2%10,0%
VINCI Energies4 4395 50724,1%8,1%
Eurovia4 5695 09811,6%10,4%
VINCI Construction6 9047 72912,0%11,1%
Eliminations et divers220228  
Total France20 92223 56212,6%8,7%
International    
Concessions306297(2,9%)1,1%
Contracting12 23913 1617,5%2,5%
VINCI Energies2 6633 16018,6%1,1%
Eurovia3 3623 6247,8%4,1%
VINCI Construction6 2146 3782,6%2,3%
Eliminations et divers(91)(64)  
Total International12 45413 3947,5%2,7%

* Hors chiffre d’affaires travaux hors groupe des filiales concessionnaires (en application de l’IFRIC 12).

 

Chiffre d’affaires consolidé du 4e trimestre

En millions d’euros4e trimestreVariation 2011/2010
 20102011RéelleComparable
Concessions1 1921 2252,8%3,6%
VINCI Autoroutes9641 0023,9%3,9%
VINCI Concessions228223(2,0%)1,9%
Contracting7 9938 6438,1%7,0%
VINCI Energies2 2712 4296,9%5,3%
Eurovia2 1032 37112,8%12,6%
VINCI Construction3 6193 8436,2%4,8%
VINCI Immobilier24128417,8%17,8%
Eliminations internes(147)(85)--
Total hors CA travaux des filiales concessionnaires (IFRIC 12)9 27910 0678,5%7,6%
dont France5 7426 39211,3%11,0%
dont International3 5373 6753,9%2,1%

 

CARNET DE COMMANDES

En milliards d’euros31 décembre 201031 décembre 2011*Δ 2011/2010
VINCI Energies6,36,42%
Eurovia5,25,813%
VINCI Construction14,518,327%
Total Contracting25,930,618%
Dont France13,318,035%
Dont International12,612,60%

* Le contrat de construction de la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique entre Tours et Bordeaux contribue pour 4,0 milliards d’euros au carnet de commandes au 31 décembre 2011, répartis entre VINCI Construction (3,2 milliards d’euros), Eurovia (0,6 milliard d’euros) et VINCI Energies (0,2 milliard d’euros).

 

Evolution du chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes en 2011

 ASFEscotaCofirouteArcourVINCI Autoroutes
Véhicules légers0,5%0,7%1,0%-0,6%
Poids lourds0,2%0,3%(0,4%)-0,1%
Trafic à réseau stable0,4%0,6%0,8%-0,6%
Nouvelles sections--1,7% *-0,5%
Autres effets2,6%3,3%2,0%-2,5%
Recettes de péage (en m€)2 4556481 180374 320
Variation 2011/20103,0%3,9%4,5%6,7%3,6%
      
Chiffre d’affaires (en m€)2 5126581 202374 409
Variation 2011/20102,9%4,0%4,5%6,9%3,5%

* Duplex A86