Résultats annuels 2014 4 février 2015

• Amélioration de la marge opérationnelle (ROPA/CA) à 9,4 %, malgré une légère contraction du chiffre d'Affaires (-2 % à structure comparable)
• Légère progression du Résultat net hors éléments non courants: 1,9 Md d’euros (+0,4%)
• Résultat net part du Groupe (y compris éléments non courants, dont l'impact de la cession de VINCI Park) : 2,5 Mds d’euros
• Dividende proposé : 2,22 euros par action (+25 %), dont 0,45 euro à titre exceptionnel

Chiffres clés

En millions d’euros 2014 2013 Variation
2014/2013
Chiffre d’affaires 1 38 703 40 338 (2,0%) 2
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 5 561 5 596 (0,6 %)
 En % du chiffre d’affaires 14,4 % 13,9 %  
Résultat opérationnel sur activité 3 642 3 670 (0,8 %)
En % du chiffre d’affaires 9,4 % 9,1 %  
Résultat opérationnel courant 3 637 3 677 (1,1 %)
En % du chiffre d’affaires 9,4 % 9,1 %  
Résultat net hors éléments non courants
En % du chiffre d’affaires
Résultat net part du Groupe
1 906
4,9 %
2 486
1 898
4,7 %
1 962
+0,4%

+26,7 %
Résultat net dilué par action (en euros) 4,43 3,54 +25,1 %
Dividende proposé par action (en euros) 2,22 3 1,77  
Endettement financier net (en Mds€) (13,3) (14,1) +0,8
       
Evolution du trafic autoroutier +2,1 % +1,1 %  
Evolution du trafic passager aéroportuaire 4 +9,1 % +6,6 %  
       
Carnet de commandes au 31 décembre (en Mds€) 27,9 29,4 (5,0 %)

 

Le Conseil d’administration de VINCI, réuni le 4 février 2015 sous la présidence de Xavier Huillard, a arrêté les comptes de l’exercice 20145, qui seront soumis à la prochaine Assemblée générale des actionnaires du 14 avril 2015.

Principales données financières :

VINCI a réalisé une performance d’ensemble robuste en 2014 : la reprise confirmée du trafic autoroutier, la forte croissance du trafic aéroportuaire et la bonne dynamique des activités du Groupe en-dehors d’Europe ont permis d’atténuer les effets de la dégradation de l’environnement économique constaté en France dans le contracting à partir du 2e trimestre et des difficultés rencontrées dans la construction au Royaume Uni. Ainsi, le résultat net hors éléments non courants ressort à 1 906 millions d’euros, en léger progrès (+0,4%) par rapport à 2013.

Grâce au produit exceptionnel réalisé à l’occasion de l’ouverture du capital de VINCI Park à hauteur de 75 %, le résultat net part du Groupe affiche une hausse de près de 27 %, atteignant 2 486 millions d’euros, soit 4,43 euros par action.

Le chiffre d’affaires consolidé, à 38,7 milliards d’euros, est en baisse limitée de 2 % à structure comparable. A structure réelle, après prise en compte des variations de périmètre, dont la principale est la déconsolidation de CFE intervenue fin 2013, il diminue de 4,1 %.

Les Concessions affichent un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros en hausse de 4,5 % à structure comparable (+3,7% à structure réelle), grâce aux bonnes performances de VINCI Autoroutes (+3,5 %) et de VINCI Airports (+13,8 % à structure comparable). De son côté, VINCI Park a été déconsolidé à partir du 4 juin 2014.

La branche Contracting, constituée de VINCI Energies, Eurovia et VINCI Construction, affiche un chiffre d’affaires de 32,9 milliards d’euros, en recul de 3,2 % à structure comparable (-5,0 % à structure réelle).

Le chiffre d’affaires du Groupe réalisé en France s’est contracté de 2,9% à structure comparable à 23,9 milliards d’euros (-4,7% à structure réelle).

A l’international, le chiffre d’affaires reste quasiment stable à périmètre et change constants (-0,5%) à 14,8 milliards d’euros (-3 % à structure réelle). Il représente 38,2 % du chiffre d’affaires total du Groupe.

L’EBITDA6 s’élève à 5,6 milliards d’euros (-0,6 %), traduisant une amélioration de la marge à 14,4 % du chiffre d’affaires (13,9 % en 2013) grâce aux progrès réalisés tant par VINCI Autoroutes que par VINCI Airports.

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) – mesurant la performance opérationnelle des filiales consolidées par intégration globale – s’établit à 3,6 milliards d’euros (-0,8 %) et représente 9,4 % du chiffre d’affaires (9,1 % en 2013). Le taux de ROPA/chiffre d’affaires des concessions s’améliore à 41,7 % (38,4 % en 2013). Celui du contracting diminue à 3,5 % (4,1 % en 2013) en raison principalement des pertes de la construction au Royaume-Uni. Hors cet impact, le taux de marge de VINCI Construction s’est maintenu à un bon niveau, celui de VINCI Energies est resté stable et celui d’Eurovia s’est amélioré.

Le résultat opérationnel (RO) s’élève à 4,2 milliards d’euros, en hausse de 12,7 % par rapport à 2013. Il intègre des éléments non courants pour 0,6 milliard d’euros, correspondant principalement à la plus-value avant impôts dégagée suite à l’ouverture du capital de VINCI Park.

Le cash flow libre, après investissements dans les concessions, s’établit à 2,2 milliards d’euros (+0,8 % par rapport à 2013). Après prise en compte des investissements financiers, dont le principal est l’acquisition des minoritaires de Cofiroute, et de la cession de 75 % de VINCI Park, il ressort un cash flow disponible de 2,5 milliards d’euros (contre un flux négatif de 1,1 milliard en 2013). Le retour aux actionnaires au travers des dividendes et des rachats d’actions7 a porté sur 1,6 milliard en 2014 (0,9 milliard en 2013).

L’endettement financier net diminue ainsi de 0,8 milliard sur l’exercice, à 13,3 milliards d’euros au 31 décembre 2014 (14,1 milliards au 31 décembre 2013).

Les notations de crédit attribuées par Standard & Poor’s à VINCI et ses filiales ASF et Cofiroute ont été relevées, en mars 2014, de BBB+ à A- avec perspective stable. Celles attribuées par Moody’s ont été confirmées à Baa1 (perspective stable).

Le Conseil d’administration soumettra à la prochaine assemblée générale des actionnaires de VINCI la distribution d’un dividende de 2,22 euros par action8 au titre de l’exercice 2014. Compte tenu de l’acompte de 1 euro payé en novembre dernier, le solde de 1,22 euro par action sera versé en numéraire le 29 avril 2015.

Les états financiers consolidés au 31 décembre 2014 sont disponibles sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com/vinci.nsf/fr/finances.htm.

Performances opérationnelles

Le trafic de VINCI Autoroutes progresse de 2,1 % sur l’ensemble de l’année (véhicules légers : +2,2 % ; poids lourds : +1,7 %). La bonne tendance observée au cours des 9 premiers mois s’est poursuivie au 4e trimestre, avec notamment la confirmation du retour à la croissance du trafic des poids lourds.

Le trafic passagers de VINCI Airports (46,8 millions de passagers) s’inscrit en forte hausse en 2014 à +9,1 %9, avec des niveaux de performances très élevés au Portugal (+9,5 %, dont +13,3  % pour l’aéroport de Lisbonne) et au Cambodge (+12,8 %) et un bon dynamisme des plateformes françaises (+3,5 %).

Dans le Contracting, plusieurs projets d’envergure ont été livrés en 2014, comme le nouveau tronçon de la ligne 3 du métro du Caire en Egypte, la section Triptis-Schleiz de l’autoroute A9 en Allemagne, le tunnel du Liefkenshoek dans le port d’Anvers en Belgique, ou le 1er tronçon de l’autoroute M11 entre Moscou et Saint-Pétersbourg en Russie. Par ailleurs, l’avancement du projet de la LGV Tours-Bordeaux (SEA) atteignait près de 80 % fin 2014.

Plusieurs contrats significatifs sont entrés dans le carnet de commandes en 2014 : la construction d’un viaduc, d’une digue et d’un échangeur pour la Nouvelle Route du Littoral à La Réunion, un contrat de maintenance routière pour le Milton Keynes Council au Royaume-Uni, le projet du North West Corridor à Atlanta aux Etats-Unis, la construction d’un centre de traitement de déchets à North Yorkshire au Royaume-Uni et la construction de deux stations de métro et des tunnels associés à Singapour. Le carnet de commandes s’élève à 27,9 milliards d’euros au 31 décembre 2014 et représente environ 10 mois d’activité moyenne de la branche Contracting. Sur 12 mois, il diminue de 5 % (-7 % hors SEA en France ; +4 % à l’international). 

Initiatives stratégiques

• Janvier 2014 : rachat par VINCI Autoroutes de la participation de 16,67 % détenue par Colas au capital de Cofiroute, portant ainsi son taux de détention à 100 %.
• Juin 2014 : ouverture du capital de VINCI Park à hauteur de 75 %. VINCI Concessions conserve une participation de 24,7 % aux côtés d’Ardian (37 %), de Crédit Agricole Assurances (37 %) et du management. Réalisée sur la base d’une valeur d’entreprise de 2 milliards d’euros, la transaction a eu un impact positif de 1,7 milliard d’euros sur l’endettement financier net du Groupe et de près de 0,7 milliard d’euros sur le résultat net consolidé.
• Octobre 2014 : acquisitions par VINCI Energies d’Imtech ICT, branche technologies de l’information et de la communication du Groupe Imtech, et d’Electrix, société de travaux électriques présente en Australie et en Nouvelle Zélande. Ces deux acquisitions représentent un chiffre d’affaires annuel supplémentaire d’environ 900 millions d’euros, entièrement réalisé à l’international.

Tendances 2015

VINCI prévoit une légère baisse de son chiffre d’affaires consolidé en 2015 :

• Dans les Concessions, VINCI Autoroutes et VINCI Airports devraient continuer à afficher des taux de croissance de trafic positifs, mais d’un niveau moindre que ceux constatés en 2014 compte tenu des effets de base.
• Dans le Contracting, VINCI anticipe une réduction de 5 à 10 % de son chiffre d’affaires en France. Elle devrait être partiellement compensée par les développements du Groupe à l’international. Ces évolutions devraient conduire à une augmentation de la part du chiffre d’affaires du Contracting réalisée hors de France, conformément à la stratégie du Groupe.

Par ailleurs, le taux de ROPA10 sur chiffre d’affaires de la branche Contracting devrait s’améliorer compte tenu du redressement attendu des exploitations déficitaires, notamment au Royaume-Uni.
Ainsi, au global, VINCI vise un résultat net part du Groupe, hors éléments non courants, d’un niveau voisin de celui réalisé en 2014.

Résultat social et dividende

Le résultat social de VINCI SA en 2014 est un bénéfice net de 2 792 millions d’euros.

Le Conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires du 14 avril 2015 de distribuer un dividende de 2,22 euros par action au titre de l’exercice 2014.

Compte tenu de l’acompte de 1 euro par action (dont 0,45 euro par action à titre exceptionnel) payé en novembre 2014, un solde de 1,22 euro par action serait versé en numéraire le 29 avril 2015.

**********

Agenda

Conférence de presse : le jeudi 5 février 2015 à 8h30 au Pavillon Ledoyen, 1 avenue Dutuit, 75008 Paris, suivie d’une réunion Analystes  à 11h au même endroit.

Ce communiqué de presse est disponible en français et en anglais sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.Tél. : +33 1 47 16 31 82
maxence.naouri@vinci.com

 

1 Hors travaux de construction des filiales concessionnaires sous-traités à l’extérieur du Groupe
2 A structure comparable
3 Dont 0,45 euro à titre exceptionnel
4 En base pro forma incluant ANA en année pleine en 2013
5 Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification des commissaires aux comptes est en cours d’émission.
6 Capacité d’autofinancement avant impôt et coût de l’endettement financier net (CAFICE)
7 Nets d’augmentations de capital
8 Y compris 0,45 euro par action à titre exceptionnel
9 En base pro forma incluant ANA en année pleine en 2013
10 Résultat opérationnel sur activité

ANNEXES : voir le communiqué en PDF